VIDÉO - Après Marseille, des violences entre supporters allemands et ukrainiens à Lille

VIDÉO - Après Marseille, des violences entre supporters allemands et ukrainiens à Lille

FOOTBALL - Après les terribles images d'affrontements entre Russes et Anglais à Marseille samedi, voilà qu'un nouvel avant-match a dégénéré dimanche à Lille. Dans de moindres proportions que la veille, des supporters allemands et ukrainiens se sont en effet affrontés dans le centre-ville.

La fête encore gâchée. Si les violences n'ont pas pris à Lille le tournant dramatique qu'on a malheureusement constaté à Marseille, de brèves échauffourées ont  tout de même éclaté dimanche en fin d'après-midi sur la Grand-Place entre supporters Ukrainiens et Allemands, à quelques heures du coup d'envoi du match (21 heures). 

Toute l'info sur

Championnat d'Europe de football

Les violences, qui ont eu lieu vers 17 h 30 pendant quelques minutes seulement selon l'AFP, ont mis aux prises une trentaine de supporters qui se sont notamment jeté des bouteilles en verre ou des chaises et donné des coups de pied et des coups de poing.

Pas d'interpellation et pas de blessé grave

Selon le coordinateur des supporters allemands, cité par l'agence sportive allemande SID, "la police allemande a mis beaucoup de temps à se rendre maître de la situation". Des policiers allemands étant en effet présents à Lille pour prêter main-forte à leurs collègues français.

"Il n'y a eu aucune interpellation et pas d'interventions des forces de l'ordre, leur simple présence a calmé les manifestants", a affirmé de son côté à l'AFP la direction centrale de la sécurité publique du Nord (DDSP). Il y a eu un blessé "qui a refusé son transfert à l'hôpital", a ajouté cette source. Des heurts qui tranchent avec l'ambiance jusque-là plutôt festive constatée à Lille entre les deux camps.

À LIRE AUSSI 
>> 
EN DIRECT : Allemagne - Ukraine à partir de 21 heures >>  Toute l'actu de l'Euro 2016  

Les articles les plus lus

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

EN DIRECT - Covid-19 : 29,1 millions de téléspectateurs pour l'allocution d'Emmanuel Macron

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

L'ouverture des stations de ski fermées à Noël "impossible" selon le chef de l'Etat

Lire et commenter