À la découverte de l'Amazonie

À la découverte de l'Amazonie

Notre équipe a suivi douze médecins bénévoles à bord d'un bateau hôpital aux confins de l'Amazonie brésilienne. Immersion en terre indigène, là où personne n'est entré depuis le début de la pandémie.

L'équipe s'enfonce dans des terres très difficiles d'accès, au milieu de la forêt vierge et des animaux sauvages. Ce matin-là, départ pour un petit village isolé, accessible uniquement en petit bateau. Dans ce marécage, les caïmans sont partout. Après quelques mésaventures, ils arrivent enfin au sein d'une petite communauté indigène. Ses habitants vivent entourés d'animaux. Venus des grandes villes du Brésil, les médecins sont dépaysés. Aujourd'hui, tous les patients sont venus voir l'ophtalmologue et ses appareils sophistiqués. Pour la plupart, c'est leur première consultation. L'équipe distribue plusieurs dizaines de lunettes faites sur-mesure. Grâce aux médecins, les indigènes découvrent une autre méthode pour se soigner.

Toute l'info sur

Le WE

Isolés du monde, ils dépendent des remèdes naturels issus de la forêt vierge. C'est Nuzia, la guérisseuse du village, qui les fabrique avec des plantes médicinales. Son savoir-faire se transmet de génération en génération. Chez les indigènes, seules les femmes sont autorisées à confectionner cette encre. Pour remercier les médecins, voici leur cadeau : un tatouage traditionnel. Les médecins sont surpris par l'étendue de leur savoir. Durant son voyage, l'équipe a réussi à soigner 1 000 personnes. Leur expédition se termine, mais ils comptent bien revenir en Amazonie l'année prochaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu à 18h : le ministre des PME ne pense pas qu'il y aura d'impact "significatif"

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter