À la découverte de Port-Grimaud, la Venise provençale

À la découverte de Port-Grimaud, la Venise provençale

Situé non loin de Saint-Tropez, Port-Grimaud est surnommé par certains la petite Venise provençale. Pas de gondole ni de pont des Soupirs, mais un charme auquel succombent plus de 500 000 visiteurs chaque année.

Le lieu est rare : une curiosité nichée dans le golfe de Saint-Tropez. Souvent, quelques pas suffisent pour être surpris par Port-Grimaud. “On a l'impression d'être dans un autre monde, c'est hyper joli, c'est très reposant”. Plus de 500 000 visiteurs viennent flâner chaque année pour voir les façades, les canaux, les ponts, mais surtout, une conception différente du quotidien. Celle de François Spoerry, cet architecte fou de voile avait un rêve : créer dans les années 60 une cité où vous passez directement du bateau au salon. Xavier Bohl a travaillé à ses côtés pendant 15 ans. “Le principe de Port-Grimaud, c'est d'avoir des maisons avec des plans très similaires, mais qui ont des petites variations. L'idée, c'est comment jumeler, accoler la mer et la terre”.

Toute l'info sur

Le 20h

Avant, il n'y avait ici qu’un marais, du sable et des herbes hautes. “Les difficultés, c'était de réaliser une chose qui n'avait pas été faite dans un endroit qu'on considérait insalubre”. Mais ils y parviennent. Du ciel, on comprend encore mieux ce que souhaitait l'architecte : faire s’entrelacer des doigts de terre et des doigts de mer. Des courbes, mais aucune ligne droite. Le contraire des grands ensembles comme la Grande-Motte.

Dès le départ, il y a eu ici un esprit écolo. Les voitures des touristes sont toutes à l'extérieur sur de vastes parkings. Les bateaux de promenade fonctionnent désormais à l'électricité et au solaire. C'est d'ailleurs à bord de l'un de ces coches que vous découvrez le mieux ces maisons multicolores. À chaque fois, la même référence vient à l'esprit : “Je rêve d'aller à Venise, donc pour moi c'est la même chose. C’est juste magnifique”. Ici, vous n'êtes pas dans un village, mais dans une propriété privée qui dépend de la commune de Grimaud. Port-Grimaud est en fait une copropriété géante divisée en trois quartiers. Manuel Madon gère l'un d'eux. “On a la chance de faire des assemblées générales tous les ans comme une copropriété pour 930 personnes “.

Au bout de cette allée à l'écart des touristes, nous avons rendez-vous avec une résidente historique. Belinda a hérité cette maison de son père. Elle a passé son enfance dans la cité lacustre. “On était tous un peu des poissons, parce qu'on était tout le temps dans l'eau. Un paradis en effet, peut-être une bulle parce qu’on a vraiment beaucoup de chance”. Nous terminons en grimpant au sommet de la tour jaune. “Voilà, c’est l’un des endroits que j'aime beaucoup”. Une vue unique. Certes, en 55 ans, Port-Grimaud a changé, s’est embourgeoisé. Mais il reste ouvert à tous ceux qui veulent découvrir ce qu'est un quartier posé sur la mer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Interview d’Eric Zemmour sur LCI : retrouvez nos vérifications

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Elections en Allemagne : qui est Olaf Scholz, qui pourrait succéder à Angela Merkel ?

Grippe, gastro, angine et rhume de retour : bonne ou mauvaise nouvelle sur le front du Covid ?

Emmanuel Macron l'inaugure ce lundi : à quoi sert la nouvelle académie de l'OMS, dirigée par Agnès Buzyn ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.