Corse : les îles Lavezzi, un paradis à protéger

Corse : les îles Lavezzi, un paradis à protéger

On y vient d'abord pour se baigner dans des eaux turquoise, pour s'y promener entre les rochers polis aux formes si caractéristiques de l'archipel. Mais ce décor majestueux abrite une biodiversité unique qui nécessite une surveillance quotidienne.

Voici les gardiens des Lavezzi. Comme tous les jours à cette époque de l'année, ces agents de l'Office de l'environnement quittent le port de Bonifacio. Il faut quelques minutes de navigation pour rejoindre l'archipel. Ce territoire sensible est classé en réserve naturelle. Elle abrite des colonies d'oiseaux marins qui font l'objet d'études scientifiques. Cet équilibre fragile est menacé par le tourisme. 3 000 vacanciers débarquent ici chaque jour en été. Ils ont le droit de se baigner, de se promener, mais uniquement sur les sentiers balisés. Un plan de réaménagement est en cours, des sentiers vont fermer. Dans quelques mois, il n'y aura plus que 5 km accessibles au public contre 25 aujourd'hui.

Toute l'info sur

Le 20h

Moins de sentiers, donc un peu moins de touristes à l'avenir. Difficile à accepter pour les bateliers qui transportent ces vacanciers. Un business de plusieurs millions d'euros. Une réflexion est engagée pour répartir les touristes en les amenant sur l'île de Cavallo, juste à côté. Moins sauvage, car habité, mais elle possède aussi des atouts. Cette alternative n'est pas rejetée par les bateliers. Protéger les Lavezzi est une nécessité dont tout le monde ici a conscience, notamment les pêcheurs qui prélèvent dans la réserve. Ils sont de précieux informateurs sur les populations de poissons.

Les pêcheurs ont l'autorisation de prélever dans la réserve, mais à certaines conditions. Par exemple, la taille des mailles de leur filet est réglementée pour ne pas capturer de poissons trop jeunes. Ces mesures sont efficaces. Ces dernières années, les populations de poissons ont augmenté de 50 % autour des Lavezzi. Le nouveau plan de protection devrait accentuer cet effet réserve et rendre ces îles encore plus belles. Le paradoxe d'un site de plus en plus attractif, mais qu'il faudrait un peu moins visiter.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.