Islande : tout est bon dans le saumon !

Islande : tout est bon dans le saumon !

L'Islande est en train de devenir un producteur réputé de saumon fumé. Là-bas, on le consomme depuis des siècles, mais la filière commence à s'imposer dans la filière internationale.

Nous embarquons dans une ferme marine, l'un des plus importants élevages de saumon du pays de l'Islande. À 9 heures passées, le décor n'est pas encore perceptible. La nuit joue les prolongations. Là-bas, le soleil se lève à 10h42 et il se couchera à 14h45. "La température est très froide. C'est ce qui permet de produire du poisson de grande qualité avec une chair ferme et une belle couleur", explique Jonatana Podarson, directeur d'Ice Fish Farm.

Toute l'info sur

Le WE

Des montagnes apparaissent avec la lumière voilée d'une journée d'hiver islandaise. Nous sommes au beau milieu d'un fiord sur la côte est de l'île, à l'abri des vagues de l'océan. L'endroit est propice pour ces cages, dont chacune, des saumons par centaines de milliers. À terre, un employé avec un joystick nourrit à distance les poissons. En mer, c'est une pêche miraculeuse dès que les conditions météo le permettent.

En France, saumon fumé rime avec fête de fin d'année. En Islande, la fête du saumon, c'est toute l'année. "J'en mange au moins deux fois par semaine. C'est même recommandé par les médecins", affirme Jonatana Podarson. Le saumon se déguste de mille façons, mais fumé reste le plus apprécié". Pour découvrir la technique locale, il faut traverser d'extraordinaires paysages. Dans une entreprise que nous avons visitée, la cadence ne cesse d'augmenter. L'Islande commence même à exporter.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Covid : 40% des activités médicales et chirurgicales déprogrammées dans les hôpitaux franciliens

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

La vaccination obligatoire des soignants "reste une possibilité", rappelle Gabriel Attal

Lire et commenter