La Chine se met au ski

La Chine se met au ski

SPORT D'HIVER - La Chine est en train de se convertir aux plaisirs de la glisse. En dix ans, le nombre de pratiquants y a quadruplé. Il y en a désormais 800. Et pour avoir leur champion, le pays se donne les moyens.

Les Chinois découvrent à peine les joies de la glisse. À une heure de Pékin, dans une station construite de toutes pièces à flanc de colline, ils sont un millier à se lancer sur les pistes pour 60 euros l'entrée. Parmi eux, Elina et son amie Hue, venues de Pékin pour la première fois. Tout l'équipement est fourni sur le domaine skiable Nanshan. Pour commencer, un petit échauffement pour les deux trentenaires qui n'ont pas choisi la facilité.

Toute l'info sur

Le 20h

Depuis dix ans, le nombre de skieurs en Chine a quadruplé. Ils sont désormais 18 millions à dévaler les pistes. Une nouvelle classe moyenne bien décidée à profiter de ce loisir quasiment inconnu il y a 30 ans, dont une grande majorité des débutants. Alors les moniteurs sont partout, comme Dandan. Monitrice depuis huit ans, elle a tout appris en Chine.

Rien n'arrête l'élan de la Chine, pas même le coronavirus. Remontées mécaniques ouvertes, restaurants bondés... de quoi faire pâlir nos stations alpines. À l'approche des Jeux olympiques d'hiver qui se tiendront dans ce pays en 2022, les sports de glisse sont devenus une priorité d'État. La suite dans le reportage ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Déconfinement : les pistes du gouvernement

EN DIRECT - Covid-19 : 30.472 personnes hospitalisées, 5914 patients en réanimation

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Lire et commenter