À la découverte du Namib, le plus vieux désert du monde

À la découverte du Namib, le plus vieux désert du monde

DÉCOUVERTE - Depuis 55 millions d’années existe un désert appelé le Namib. C'est le plus vieux du monde et il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. L’équipe de TF1 l’a traversé pour vous faire admirer sa beauté.

Serait-ce un mirage ? Nous sommes en Namibie au cœur du plus vieux désert du monde. Dead Vlei est une cuvette d’argile blanche, l’une des plus étonnantes curiosités d’Afrique australe. Il y avait avant, ici, une étendue d’eau qui s’est évaporée et qui a laissé place à un sol craquelé par la chaleur. Les arbres morts depuis des centaines d’années, des acacias, restent malgré tout debout, leur bois étant tellement sec qu’il ne se décompose pas. "C’est comme si la nature était peinte, pas réelle. C’est incroyable", se réjouit une visiteuse. Cet endroit, le plus visité du pays, est vide, hormis quelques touristes. Autour de l’étendue asséchée se trouvent des dunes parmi les plus hautes et les plus belles du monde. Dans le reportage en tête de cet article, vous pouvez en apercevoir une qui fait près de 350 mètres. 

Toute l'info sur

Le 20h

Le paysage n’est jamais le même, la forme des dunes change constamment. Le Namib est le deuxième plus grand désert d’Afrique derrière le Sahara. Un tiers est recouvert de dunes, puis de chaînes de montagnes et de plaines de graviers. 

Nous rencontrons Sakkie, à Solitaire (une petite localité au centre de la Namibie), le seul mécanicien à 100 kilomètres à la ronde. "Ma mission, c’est d’aider les gens, tous ceux qui ont des accidents et il y’ en a beaucoup. Le village s’appelle ‘Solitaire’ pour solitude, l’isolement au milieu du désert, au milieu de rien." Solitaire compte une station-service, une boutique, une église et un hôtel. Le village est le point de ralliement de tous les fermiers depuis les années 1950 dans ce milieu hostile à cause des animaux sauvages notamment la nuit avec les serpents, les scorpions, les léopards et les guépards. 

De nombreuses ethnies

Au petit matin, la température est fraîche et le brouillard accompagne chaque lever de soleil, particularité du Namib qui est surtout visible depuis les airs. L’océan atlantique, à une centaine de kilomètres, amène tous les matins de l’humidité et de la fraîcheur, ce qui permet à la végétation de se développer. 

La Namibie est une ancienne colonie allemande où se côtoient de nombreuses ethnies. Les journalistes partent à la rencontre de la seule qui vit encore dans cette partie du désert.  Ils empruntent la route unique, de 200 kilomètres, qui part vers le nord-ouest et qui traverse le tropique du Capricorne. Après un slalom dans les canyons, ils arrivent dans le village des Topnaar, installés ici depuis le XVIe siècle. Les habitants parlent en Afrikaans. Ici, les maisons sont construites avec des matériaux de récupération. Les Topnaar se nourrissent principalement de fruits de nara (une espèce de melon sauvage) qu’ils récoltent en marchant parfois des journées entières. "Ce fruit contient tous les nutriments nécessaires pour nous mais nous devons aussi le partager avec beaucoup d’animaux", nous confie Am Frieda. Elle récupère les graines de nara et les sèche afin de les revendre en ville et ainsi de s’acheter de l’eau. Avec elle, une trentaine de familles vivent ici au bout de ce désert immense. 

Lire aussi

Le Namib semble vouloir s’étendre indéfiniment, juste bloqué dans sa progression par un autre géant, l’océan Atlantique.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Vaccin AstraZeneca : nouvelles données sur l'efficacité chez les plus de 80 ans

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Le déconfinement, quand et comment ? Une réunion interministérielle à l'Élysée ce mercredi après-midi

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Lire et commenter