Parc des Cévennes : la nature à l'état sauvage

Parc des Cévennes : la nature à l'état sauvage

Le parc des Cévennes fête ses 50 années d'existence. Situé entre la Lozère, le Gard et l'Ardèche, ce haut lieu de la préservation de la faune et de la flore est aussi un lieu de vie. L'unique parc national de France à être habité.

Il était un oiseau de mauvais augure. Désormais, le vol du vautour est une fierté pour les artisans du Parc national des Cévennes. À la fin du XIXe siècle, le rapace est chassé et disparaît du ciel cévenol, mais pas pour toujours. 25 gypaètes barbus sont réintroduits dans le parc. Réintroduire puis protéger, guetter le moindre danger pour la faune. Un travail de fourmi, car le cœur du parc recouvre plus de 90 000 hectares, soit neuf fois la surface de Paris. 2 500 espèces animales et 700 habitants à dénicher eux aussi.

Toute l'info sur

Le WE

En 1970, les Cévenols de toujours rencontrent les néo-cévenols comme eux arrivés à la création du parc. Pour habiter au cœur d'un parc, il faut savoir se fondre dans le paysage. Interdiction de percer de nouvelles fenêtres ou de modifier le toit de lauze. Dans le parc des Cévennes, il n'y a aucune pollution lumineuse et le ciel étoilé est reconnu comme l'un des plus beaux au monde. Un ciel qu'Yves Pellequer, observateur du CNRS surveille depuis le haut du Mont Lozère tous les jours depuis 1985. Dans ce lieu, deux climats s'affrontent, montagnard et méditerranéen. Des orages, de la neige, des épisodes cévenols et ça empirerait. La suite du reportage dans la vidéo ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Déconfinement : les pistes du gouvernement

EN DIRECT - Covid-19 : 30.472 personnes hospitalisées, 5914 patients en réanimation

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter