Pêche à la crevette : les "laboureurs de la mer" des côtes belges

Pêche à la crevette : les "laboureurs de la mer" des côtes belges

Si vous vous promenez sur les côtes belges, vous pourrez assister à ce spectacle absolument étonnant. Perchés sur leurs chevaux de trait, on les appelle les "laboureurs de la mer". Leur technique de pêche à la crevette est vieille de cinq siècles.

À Oostduinkerke, la plage s'enfonce dans la mer en pente douce, ce qui permet d'aller pêcher en toute sécurité, mais il faut attendre la marée basse. Katrien est la deuxième femme à intégrer le clan très fermé des laboureurs de la mer. Cet appel de la nature lui a fait changé de vie, elle qui a un diplôme en finance. Deux ans de formation ont été nécessaires pour apprendre à bien râcler le sol. Cela semble assez simple, mais il faut connaître les règles de sécurité et créer une complicité avec le cheval. Dominiek avait à peine 10 ans quand il a commencé à pêcher avec son père. C'est ainsi que se transmettait cette tradition vieille de plus de 500 ans. Jusqu'à la fin du XIXème siècle, c'est surtout un moyen de survie économique pour toute la population côtière. Le cheval ou le mulet servait à la fois pour les champs, le transport et la pêche. Mais aujourd'hui, ce qui motive la plupart des 17 pêcheurs, c'est surtout l'amour pour ce cheval de trait d'une tonne. Pour ne pas trop fatiguer les chevaux, les filets sont remontés au bout de 45 minutes.

Toute l'info sur

Le WE

Ce métier a failli disparaître faute de rentabilité. Alors l'office de tourisme d'Oostduinkerke a décidé de les aider et d'indemniser leurs sorties qui sont aujourd'hui devenues des attractions touristiques. La meilleure période de pêche, c'est en automne, avec en moyenne une dizaine de kilos de crevettes par pêcheurs. Ce jour-là, la récolte est maigre, mais cela n'affecte pas la joie des vacanciers. Cette pêche est unique au monde. L'Unesco l'a inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité en 2013, et depuis, les touristes viennent du monde entier. Deux ou trois minutes suffisent pour cuire les crevettes, cinq pour les sécher, en pleine air si possible. Une recette simple et efficace. Le goût de ces crevettes fraîches est juste exceptionnelle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 28 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Rappel de nombreux lots de glaces en raison d'un pesticide cancérogène

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.