Polynésie : le bal des baleines

Polynésie : le bal des baleines

Avec ses 4 millions de km² de surface océanique, c'est l'un des plus grands sanctuaires au monde pour les mammifères marins. Entre les profondeurs du Pacifique et les eaux turquoise des lagons, la Polynésie française accueille des espèces rares.

Chaque année, la baleine à bosse effectue la plus grande migration observée chez des mammifères. 13 000 km de trajet aller-retour pour quitter l'Antarctique et se réfugier dans la quiétude des eaux polynésiennes afin de mettre bas ou se reproduire loin des orques et de ses autres prédateurs. C'est l'un des rares endroits dans le monde où l'on peut encore les observer en se mettant à l'eau et en plongeant avec elles.

Toute l'info sur

Le 20h

Entre juillet et octobre, des touristes viennent du monde entier pour tenter d'observer l'incroyable ballet de la reine de ces eaux. Un baleineau se donne un spectacle un peu maladroitement, sous la protection de sa mère. Une fois dans l'eau, notre guide lève un doigt au-dessus de sa tête. C'est le signal. À deux ou trois mètres seulement sous nos palmes, un mastodonte de plus de quinze mètres de long pour 25 tonnes.

C'est durant cette période que les baleines sont les moins farouches. Après quatre mois en Polynésie, elles sont habituées à la présence des plongeurs. Alors, les deux mammifères dansent et chantent sans même se soucier de notre présence. Les approcher de si près, c'est une expérience inoubliable. De retour sur le bateau, chacun reprend ses esprits, conscient de ce précieux cadeau offert comme un privilège par ces deux baleines.

Les baleines à bosse ont failli disparaître il y a quelques années. Elles sont aujourd'hui protégées et c'est ce qui permet ces rencontres avec ce que la nature nous offre de plus grand.

TF1 | Reportage M. Fiat - T. Chartier.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

"Cela ne va pas le faire" : pessimisme sur l'efficacité des vaccins anti-Covid existants face à Omicron

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.