Un bol d’air en montagne

Un bol d’air en montagne

En montagne, il y a déjà beaucoup de neige. Même si les remontées mécaniques sont à l'arrêt, ça n'empêche pas de se balader. Suivez-nous !

Partons d'abord au-dessus d'Annecy en Haute-Savoie, dans les traces de Julien Irilli et Xavier Cailhol. Tous deux sont des alpinistes-parapentistes. C'est-à-dire qu'ils escaladent les parois les plus raides pour pouvoir s'offrir les vols les plus spectaculaires.

Toute l'info sur

Le 20h

Ce jour-là, ils ont décollé des dents de Lanfon, un sommet à 1 824 mètres d'altitude, pour un vol magique au-dessus du lac d'Annecy. "La sensation qu'on peut éprouver en l'air, c'est l'une des choses les plus dingues qui m'ait été donnée de faire. Et même après 25 ans de parapente, de faire l'oiseau, c'est encore une chose dont je n'arrive pas à me remettre", s'est exprimé l'un d'eux.

Faire l'oiseau, cela ne pose pas vraiment de problème à Darkan. Né en captivité, il découvre petit à petit les joies de la montagne du côté de Morzine. "C'est un oiseau qui est né chez nous, qui ne savent pas voler. Quand vous le voyez maintenant, il vole vraiment comme un oiseau sauvage", a fait savoir Jacques-Olivier Travers, dresseur de rapaces.

La haute montagne est un terrain de jeu fascinant, mais aussi exigeant pour l'être humain. Illustration au-dessus de Bonneval-sur-Arc. Olivier Chométy est le gardien du refuge de Vallonbrun. Situé à 2 300 mètres d'altitude, dans le parc de la Vanoise, ce dernier est l'un des seuls ouverts pendant tout l'hiver. Et c'est heureux pour les randonneurs frigorifiés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Variants du coronavirus : faut-il privilégier le masque FFP2 dans les lieux à risques ?

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Lire et commenter