"Inhumain de passer le bac sous cette chaleur" : les candidats au baccalauréat souffrent aussi de la canicule

DirectLCI
CHAUD DEVANT - Entre les fortes chaleurs et le stress des examens, les candidats du baccalauréat ont de quoi suer. Et ils ne se gênent pas pour le dire sur Twitter. Le rectorat, de son côté, a pris des mesures pour faciliter le déroulement des épreuves, qui se poursuivent jusqu’à la fin de la semaine.

La vague de chaleur sévit jusque dans les salles d’examen. Et ce mardi, à l’heure de passer l’épreuve de physique-chimie, d’économie ou de littérature, selon les séries, les 720.000 candidats du baccalauréat s’apprêtaient à vivre une nouvelle journée sous haute tension, après l'anglais lundi. Alors que 51 départements sont placés en vigilance orange canicule depuis lundi aprés-midi, il y a de quoi dégouliner ! 

Sans compter les difficultés à tomber dans les bras de Morphée une fois les soleil couché et à se concentrer une fois le jour levé. 

"Au moins, on aura tous notre bac mention chaleur", ironise un lycéen. 

Bien conscient des problèmes rencontrés par les lycéens, le ministère de l’Éducation nationale a demandé aux chefs de centres d’examens de veiller à ce que les candidats puissent bien s’hydrater pendant les épreuves en leur donnant de l‘eau à gogo, faute de climatisation dans les salles. Autre solutions suggérées : utiliser des lingettes ou un brumisateur pour se rafraîchir. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter