Bac 2018 : une pétition pour dénoncer la difficulté de l'épreuve de maths recueille près de 80.000 signatures

DirectLCI
PAS CONTENTS - La pétition bat tous les records. Quatre jours après l'épreuve de mathématiques, près de 80.000 candidats au bac ont fait part de leur indignation quant à la trop grande difficulté des exercices. Jamais ce type de pétition n'avait rassemblé autant de signataires.

Ils sont près de 80.000 à avoir signé la pétition. Depuis l’épreuve de mathématiques du bac 2018, vendredi 22 juin, les candidats au bac scientifique sont révoltés. Les exercices étaient selon eux trop difficiles, voire hors programme. Pour rétablir la justice, le "Superman du bac de maths", comme il se surnomme, a donc décidé, peu après sa sortie de la salle d’examen, d’interpeller le ministère de l’Education nationale.


"La majorité des élèves qu’ils soient en spé maths ou non ont été effarés par la difficulté de l’examen", assure-t-il dans le réquisitoire de sa pétition. "Nous tenons plus précisément à noter la difficulté de l’exercice de spécialité, notions trop abstraites ne ressemblant à aucun type d’exercice habituel ainsi que celui des complexes ou de géométrie pour l’obligatoire ainsi que la présence de notions telles que la ligne brisée jugée hors programme." Lui, et les milliers d’élèves ayant signé cette supplique, réclament l’harmonisation des notes "afin de ne pas pénaliser de façon définitive les lycéens de Terminale S pour lesquels cette matière (maths) représente un coeff 7 et 9".

Je pars pour 2/20 grand maxUne candidate au bac S

Au sortir de l’épreuve déjà, l’indignation des candidats était palpable sur les réseaux sociaux. "Doit-on subir l'injustice pour savoir ce qui est juste ?", interrogeait sur Twitter un candidat l'un des sujets de son épreuve de philosophie. "18 de moyenne toute l’année et avoir 2 au bac merci mais NON MERCI !!", s'exclamait une autre.

Trois jours après sa mise en ligne, la pétition avait déjà battu un record de signatures pour une pétition du bac, surpassant les 54.000 signataires qui avaient contesté en 2014 la difficulté, là encore, de l'épreuve de mathématiques. L'année dernière, la quasi-totalité des épreuves avaient été suivies d'une pétition. Ainsi, pas moins de 35 pétitions avaient vu le jour sur la plate-forme Change.org le 26 juin dernier. Cette édition 2018 semblait étonnement calme... jusque vendredi.


Interrogé par Le Monde, le ministère de l'Éducation assurait l'année dernière ne pas tenir compte des pétitions lancées par les candidats. Lors des commissions de délibération, les correcteurs peuvent toutefois revoir leur barème si le nombre de notes faibles est trop important.

Retrouvez tous nos articles sur le baccalauréat dans notre dossier dédié.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter