"Camille, c'était un mec ?" : après Andrée (Chedid), nouveau malentendu pour les bacheliers lors de l'épreuve de sciences

Examens 2019

DÉCIDÉMENT - Au lendemain de la vague de commentaires qui a inondé Twitter au sujet du prénom de la poétesse du XXe siècle, mère de Louis Chedid et grand-mère du chanteur M, que nombre de lycéens ont attribué à tort à un homme dans leur copie de français, voilà qu'un autre prénom mixte donne matière à converser sur les réseaux sociaux.

Troisième jour d'examens, deuxième "révélation de taille" sur les prénoms mixtes pour les candidats au baccalauréat. Après la déferlante de commentaires, plus imagés et décalés les uns que les autres, sur le prénom de la poétesse Andrée Chedid, que nombre de lycéens ont cru à tort être un homme dans leur copie de français lundi, voilà qu'un autre prénom mixte donne matière à réagir sur la réseaux sociaux. Camille en l'occurrence, porté par un homme dans la première partie du sujet de sciences soumis ce mercredi matin aux élèves de première L et ES, et qui était dédié à la représentation visuelle. 

Ne manquant pas de faire le lien avec leur première découverte, à l’origine d'un buzz insoupçonné ces dernières heures, certains soupçonneraient presque la commission d’élaboration et de choix de sujets du bac d'avoir volontairement mis en avant cette année des prénoms pouvant, avec la même prononciation, être porté tant féminins que masculins.

Lire aussi

Une obsession des arbres ?

Mais au-delà de ce premier fait marquant de l'avis d'un certain nombre de candidats, l'épreuve de sciences de ce mercredi 19 juin comptait, toujours selon ces derniers, une autre similitude avec l'épreuve de français. A savoir, une référence aux arbres, ou, d'après eux, un second hommage de la commission d’élaboration des sujets à "mère nature".

Voir aussi

Pour rappel, lundi 17 juin, un poème intitulé "Destination : arbre" - signé de la mère de Louis Chedid et grand-mère du chanteur M, donc - a été proposé en commentaire de texte aux lycéens de première en L et ES passant leur épreuve anticipée de français. De quoi inspirer (encore et toujours) les jeunes internautes. 

"Expliquez la présence de testicules chez cette jeune fille"

Pour finir, la troisième partie du sujet de sciences et son intitulé "expliquez la présence de testicules chez cette jeune fille" a lui aussi donné lieu à des réactions en tout genre. Entre humour et effarement,  le moins que l'on puisse dire c'est que ces derniers s'en donnent à cœur à joie.

Retrouvez toutes les infos sur le baccalauréat 2019 sur notre page spéciale.

Et aussi

Lire et commenter