Examens et canicule : les collégiens redoutent un coup de chaud pour le brevet, les bacheliers s'y frottent déjà

Examens 2019

MAUVAIS TIMING - Le coup de chaud, au sens figuré, n'a rien d'exceptionnel en période d'examens, mais en sens propre du terme, d'aucuns préféreraient s'en passer. A commencer par un certain nombre de collégiens qui plancheront en fin de semaine, pic annoncé de la canicule, sur deux jours intensifs d'épreuves post-contrôle continu.

Les aspirants bacheliers de ES y ont échappé de justesse, ceux des séries L, S et des filières technologiques n'ont pas eu cette chance ce lundi pour leur dernier jour d’épreuves écrites. La canicule d'une précocité sans précédent qui s'installe sur la France, avec des températures qui pourraient dépasser les 40°C dans la semaine, coïncide en effet avec la période des examens. De quoi craindre le coup de chaud. Un coup de chaud auquel les collégiens seront directement confrontés jeudi et vendredi à l'occasion du brevet, première échéance d'importance de leur scolarité qui tombe au moment du pic de chaleur attendu. 

Lire aussi

Dès le début de la matinée, nombre de messages - ironiques ou alarmistes - au sujet de l'épisode caniculaire commençaient d'ailleurs à fleurir sur les réseaux sociaux. 

Pour ce qui est du brevet, plusieurs messages trahissent l'appréhension de voir ce passage obligé clôturant le premier cycle du second degré se transformer en double cauchemar. "Supporter la canicule pendant les épreuves sera une épreuve de plus", redoutent certains, quand d'autres vont même jusqu'à craindre que ces conditions météo exceptionnelles pour la période leur ferment la porte du diplôme.

Des consignes diffusées par l'Education nationale

Mais si certains ironisent déjà sur les complaintes de lycéens, le gouvernement semble, lui, prend l'épisode bien au sérieux. Des recommandations à destination des directeurs d’école et chefs d'établissement ont ainsi été envoyées dès dimanche par le ministère de l’Education nationale pour prévenir les effets de ce gros coup de chaud. 

Lire aussi

En plus des consignes générales, deux concernent le cas précis des épreuves qui se déroulent cette semaine, comme veiller "à ce que les salles  d’examen restent dans une ambiance fraîche" ou encore "s’assurer que les candidats ont à disposition de l’eau potable et/ou permettre aux candidats de sortir de la salle pour se désaltérer." Signe d'une certaine inquiétude, l'association de parents d'élèves FCPE a diffusé ce lundi un communiqué appelant à "adapter l'école aux enfants", notamment ceux qui passent leurs examens. 

Retrouvez toutes les infos sur le baccalauréat 2019 sur notre page spéciale.

Et aussi

Lire et commenter