Bac : une grève des profs de philo et d'histoire-géo va-t-elle décaler la publication des résultats ?

Examens 2019

COLÈRE - Alors que les aspirants bacheliers doivent être fixés sur leur sort vendredi prochain, l'hypothèse d'une rétention des notes et des copies de l'épreuve de philosophie initiée par des collectifs d'enseignants remontés contre la réforme Blanquer semble de plus en plus crédible.

Les résultats du baccalauréat seront-ils publiés le 5 juillet comme initialement prévu ? La question se pose à moins d'une semaine du jour J alors que les professeurs de philosophie de plusieurs académies, très remontés contre les réformes de Jean-Michel Blanquer, semblent bien décidés à retarder l'enregistrement sur la base informatique de l'Education nationale des notes qu'ils attribuent depuis le 18 juin.

C'est notamment le cas des correcteurs lillois qui, réunis en assemblée générale jeudi 27 juin dernier, ont acté une grève mercredi 3 juillet (95 voix contre 62), date officielle où ils devraient communiquer les notes, rapporte La Voix du Nord. Mais aussi des professeurs de philosophie de l'académie de Toulouse, qui ont été les premiers à récupérer les copies de 31 000 lycéens de terminale le 17 juin, et qui menacent eux de faire grève, mardi prochain, selon La Dépêche.

Lire aussi

Toulouse compte parmi les académies les plus mobilisées avec Versailles, Paris, Créteil, Rouen et Dijon. Au niveau national, les notes de près de 85 000 copies pourraient ne pas être enregistrées sur environ 800 000 candidats au Baccalauréat, retardant ainsi tout le processus de publication des résultats.

S'il est difficile de prévoir l'ampleur de ce mouvement de rétention des notes, des copies d'histoire-géo pourraient être concernées au même titre que celles de philosophie. Dès le 19 juin, des correcteurs de l’académie de Créteil, ont en effet voté  la rétention des notes jusqu’au 4 juillet (70 voix sur 115). 

Et aussi

Lire et commenter