Baccalauréat : ces épreuves originales qui peuvent rapporter gros

Examens 2019
ORIGINALITÉ – A côté des épreuves obligatoires au baccalauréat, les candidats qui le souhaitent peuvent aussi miser sur les épreuves facultatives. Et parmi elles, certaines ont la particularité de sortir des sentiers battus. Qu’elles soient sportives ou artistiques, petite revue non exhaustive de ces activités qu’on imagine plutôt se pratiquer en famille ou entre amis, que devant un jury.

Si à se fier aux faibles coefficients des options facultatives au baccalauréat, certains se demandent encore pourquoi s’imposer des épreuves supplémentaires, le jeu en vaut bel et bien la chandelle. D’une part parce qu’en plus de permettre à certains de gagner des points précieux, il est impossible d’en perdre (seuls les points au-dessus de 10/20 étant pris en compte). D’autre part, parce que certaines options ont trait à des domaines que l’on imaginait plutôt se pratiquer en famille ou entre amis, que devant un jury.

Parce que certaines d’entre elles, souvent insoupçonnées voire totalement méconnues, méritent que l’on s’y attarde, LCI a compilé cinq de ces alternatives aussi incongrues que stratégiques pour les candidats au Bac.

Des sports taillés pour leurs régions

Dans l’ombre des sports les plus pratiqués lors des cours d’EPS, ceux-là ont la particularité d’être en communion avec les éléments, et sont de fait souvent liés à la région dans laquelle l’établissement qui propose l'option se trouve. Mais pas forcément. Ainsi, alors que les les Tahitiens et les Basques peuvent choisir de plancher leurs examens, sur la planche (de surf), dans les régions montagneuses, ce sont sur les pistes enneigées que les lycéens dévalent vers les points supplémentaires.

Mais ces options ne sont pas les seules disciplines d'extérieur proposées aux candidats et qui se trouvent de fait soumises aux conditions météo. On retrouve ainsi la plongée sous-marine, l’équitation ou encore la pêche dans les lycées agricoles.

D'autres sont même à mi-chemin entre le sport et la culture. Et peuvent se révéler une excellente alternative pour les candidats attachés à leurs racines mais qui ont renoncé aux langues régionales, faute d’appétence pour la linguistique. C’est ainsi qu'une poignée de lycéens part à la pêche aux points supplémentaires en se livrant à une épreuve de lutte bretonne, de boule lyonnaise ou encore de pelote basque.

Un échiquier comme copie

C’est une option officielle encore toute fraîche. Depuis 2017, les stratèges, les matheux, et avant tout les passionnés peuvent miser sur l’échiquier pour remonter leur moyenne. Pour précision tout de même, il ne s’agit pas ici de s’affronter à l’occasion d’une partie interminable mais bien de faire ses preuves lors d’un oral d’un quart d’heure, sur l’histoire et la technique des échecs. Cette discipline étant considérée comme un sport, c’est à un professeur d’EPS et à un spécialiste du jeu qu’il revient de les noter. 

Le bac sur grand écran

A l’instar des lycées parisiens Turgot, Saint-Sulpice, Sophie Germain, de nombreux établissements en France  proposent une option cinéma audiovisuel. Concrètement, les cinéastes en herbe ont la possibilité de présenter un court métrage réalisé par un groupe d’élèves composé aussi bien d’ingénieurs du son, que d’acteurs, de réalisateurs, ou de cameraman. Ou comment faire naître des vocations grâce à une option.

Candidat acrobate

C’est une discipline réservée aux lycéens inscrits en filière littéraire. L’option "art du cirque" - coefficient 6 - suppose pour ces derniers un travail en trois temps. Le premier consiste en une partie écrite lors de laquelle les candidats doivent exposer leur projet et répondre à une question du programme. Le second, de 10 minutes, repose sur une démonstration à proprement dit de leurs talents acrobatiques ou clownesques. Le dernier prend la forme d’une oral pendant lequel les élèves présentent le journal de bord qu’ils ont tenu pendant un an. Toutes les créations sont évaluées par un jury composé d'un artiste, d'un professeur de théâtre et de sport qui n'exercent pas dans le lycée.

En vidéo

Découverte : à l'école du cirque

Pour rappel, chaque candidat au baccalauréat a la possibilité de choisir jusqu’à deux options facultatives. La première a un coefficient 2, la deuxième un coefficient 1. Qu'elles soient aussi insolites que celles mentionnées ci-dessus ou plus classiques, ce sont elles qui permettent, chaque année, à une poignée d’élèves d'atteindre une moyenne supérieure à 20. 

Retrouvez toues les informations sur le bac 2019 sur notre page spéciale.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter