Bac 2019 : des erreurs dans l'épreuve de maths des S, L et ES, pas de conséquences sur la notation

Examens 2019

OUPS - Alors que de nombreux tweets d'aspirants bacheliers faisaient mention de corrections apportées par les surveillants en cours d'épreuve de mathématiques ce vendredi matin, le ministère de l'Education nationale a reconnu avoir dû procéder à des reformulations "très rapidement". Les autorités l'assurent : les candidats ne seront pas pénalisés.

Inutile de lancer une pétition, le ministère de l'Education nationale a déjà pris les devants : "Les candidats de ne seront pas pénalisés." Alors que de nombreux tweets de lycéens évoquant un sujet de mathématiques "difficile" ce vendredi matin laissaient entrevoir un nouvel appel à ajuster la notation, les autorités n'ont pas tardé à réagir. Des "coquilles" se sont effectivement glissées dans des énoncés, a-t-on reconnu rue Grenelle, précisant de "reformulations ont été apportées rapidement" par les examinateurs, élément également relevé sur les réseaux sociaux. 

Voir aussi

Si de leurs côtés, nombreux sont les élèves à faire état de corrections tardives, certains évoquant deux heures d'épreuve déjà écoulées, le ministère reconnaît un décalage possible "selon les centres d'examens" entre le moment où les corrections ont été envoyées et celui où elles ont été communiquées aux élèves.

Dans le détail, trois modifications ont été apportées respectivement dans l'épreuve de la série S, de l'épreuve de spécialité des séries L et ES et dans un exercice commun à toutes les séries. 

Première erreur : il s'agit là de la "coquille" évoquée par le ministère et qui concerne l'énoncé d'un sujet proposé à la série S évoquant "quatre questions de l'exercice indépendantes" alors que l'exercice comporte en fait cinq questions.

Deuxième erreur :  il s'agit cette fois de la "reformulation" évoquée par le Ministère concernant un des exercices, réservé aux candidats de L et ES qui avaient pris la spécialité maths et dans le quel il était demandé de donner "une matrice d'adjacence" à la place d'une "matrice de transition".

Troisième erreur : il s'agit à nouveau d'une coquille concernant cette fois la partie commune à tous les candidats ES et L, et plus particulièrement un exercice demandant de se référer à l'annexe 1 alors qu'il fallait en fait se référer à l'annexe 2. Il alors été demandé aux élèves de remplacer l'énoncé initial par : "L’ébéniste découpe 2 accoudoirs identiques sur le modèle de la surface hachurée de l’annexe 2 en choisissant comme unité le cm"

Retrouvez toutes les infos sur le baccalauréat 2019 sur notre page spéciale.

Et aussi

Lire et commenter