Bac et brevet 2015 : les aliments à manger et à éviter le jour de l'examen

EXAMENS 2018
DirectLCI
BON APPÉTIT ! - Dans deux jours, c'est le début du baccalauréat 2015. Et normalement, vous êtes au point sur les connaissances qu'il vous faudra mobiliser le jour J (on l'espère en tout cas...). Mais les dés sont-ils jetés pour autant ? Non, car vous pouvez encore améliorer votre préparation en adoptant un régime alimentaire de champion pour les jours des épreuves.

Encore deux petits jours et ce seront les grands débuts du Bac 2015. Pendant une semaine, votre cerveau va devoir encaisser de longues heures de concentration. Alors il faut tout faire pour l'aider, et l'alimentation joue un rôle primordial dans ce processus. Nous avons donc demandé au Docteur Martine Cotinat, gastro-entérologue, quels aliments vous aideront durant cette période intensive... et ceux qu'il vaut mieux ranger au placard pour cette semaine.

À LIRE AUSSI >> Dates des épreuves du bac 2015

On en use et on en abuse
Comme lors de vos révisions, trois types d'éléments doivent se retrouver à tous les repas : des sucres lents, des protéines et des oméga-3. Les sucres lents aideront votre corps à tenir toute la journée. On les retrouve dans la plupart des féculents (pâtes, riz, semoule, pain complet...) mais il faut veiller à ne pas en consommer de façon excessive car les digérer vous fatiguera. Les protéines serviront de leur côté à alimenter votre cerveau en acides aminés indispensables pour stimuler les neurotransmetteurs. Elles auront ainsi pour effet de booster votre mémoire, si importante en cette période où il faut mobiliser énormément de connaissances. Les œufs, le jambon, les viandes blanches, les poissons gras seront d'excellents pourvoyeurs de protéines car pauvres en acides gras saturés (communément appelés "mauvaise graisse").

Les oméga-3 seront aussi vos alliés pour mobiliser votre mémoire et présentent l'avantage de jouer un rôle bénéfique sur l'humeur. Là encore, les poissons gras (hareng, maquereaux, sardines, anchois, saumon sauvage...) sont indiqués, tout comme les oléagineux (noix, noisettes, pistaches...) et certaines huiles spécifiques (colza, noix, lin, cameline...). On n'oubliera pas de consommer des fruits et des légumes frais, leurs vitamines et minéraux étant essentiels à votre vitalité tandis que leurs fibres auront un effet positif sur la digestion. Et pour se désaltérer, l'eau sera votre meilleure amie. Si vous désirez y ajouter du goût, privilégiez des infusions de plantes plutôt que des sirops trop riches en sucre.

À LIRE AUSSI >> Bac 2015 : les aliments à manger et à éviter la veille de l'examen

On les oublie pour cette semaine
Même si on les apprécie pour leur goût, les aliments contenant des sucres rapides sont à bannir. En effet, le bac s'apparente à une épreuve d'endurance, où il faut se concentrer jusqu'à 4 heures d'affilée. Utiles en cas d'effort violent, les sucres rapides auront un effet néfaste dans le cas qui nous intéresse. Ils provoquent en effet des pics de glycémie qui peuvent ensuite entraîner des hypoglycémies en réaction. Sodas, viennoiseries, gâteaux ou encore bonbons doivent donc être proscrits du régime du candidat.

Idem pour les acides gras saturés. Ils demandent un effort afin de les digérer qui vous fatiguera et n'apportent rien en termes nutritionnels. Les frites, les chips, les plats préparés industriels ou encore les fast-food en sont bourrés, il vaut donc mieux là aussi prendre la résolution de les laisser de côté. Enfin, si thé et café peuvent vous apporter un effet boost appréciable, n'en buvez pas des litres et des litres car ils provoquent tachycardie (accélération du rythme cardiaque) et troubles du sommeil qui sont les pires ennemis de la concentration.

À LIRE AUSSI >> Bac 2015 : le menu idéal la veille des examens

Et si vous réalisiez votre propre pâte à tartiner ?
Parce que période d'examens ne doit pas forcément rimer avec manque de plaisir gustatif, on a le droit à une petite gâterie. Mais plutôt que d'acheter des produits industriels pleins de graisses saturées et de sucre, on réalisera sa propre pâte à tartiner. Il suffit de faire fondre au bain-marie dans un pot adapté 2 à 4 carrés de chocolat (pâtissier de préférence) et y adjoindre de la purée de noisettes (1 cuillère à soupe par carré). Ça prend 5 minutes, c'est gourmand et c'est bon sur le plan nutritionnel. Alors, pourquoi s'en priver ?

 LES DOSSIERS DE METRONEWS
BAC >> Notre dossier consacré au bac
BREVET >> Notre dossier consacré au brevet

Le Dr Martine Cotinat est l'auteur de L'assiette à Malices, 101 astuces pour cuisiner sain, vite, bon, à petit prix, aux Éditions Thierry Souccar .

Sur le même sujet

Lire et commenter