BREVET 2017 - Découvrez les sujets et les corrigés des épreuves de français et d'histoire-géographie

DirectLCI
ON CORRIGE - Après les maths et les sciences jeudi, les élèves de troisième ont terminé les épreuves du brevet des collèges par l'histoire-géographie et le français. Voici les sujets de ces deux épreuves et le corrigé de l'épreuve d'histoire.

Les 830 000 candidats au DNB (Diplôme national du brevet) sont presque arrivés au bout de leur peine. L'épreuve de français est en effet l'une des dernières de cette seconde journée d'épreuve. Notée sur 25 points, l'épreuve de ce vendredi matin comportait un texte de Jean Giono et une image de Jean-Pierre Stora. 


Dans la matinée, ces mêmes candidats se sont confrontés au redouté sujet d'histoire-géographie et au sujet ECM (Enseignement moral et physique). L'épreuve de géographie était consacrée aux aires urbaines françaises. Quant à l'épreuve d'histoire, elle avait pour intitulé : "Indépendance et construction de nouveaux Etats".


 Voici les sujets et, en bas de cet article, les corrigés de l'épreuve d'histoire.

Extrait du sujet :


Exercice 1 : Analyser et comprendre des documents (20 points)


Géographie : Les aires urbaines françaises

Document 1 : Évolutions de la France urbaine

L’un des éléments majeurs qui transforme le territoire national et la société française est la généralisation du fait urbain. Le seuil des 50 % de population urbaine, atteint au niveau mondial en 2007, a été franchi en France dès 1931. […] Les villes occupent aujourd’hui près de 22 % du territoire métropolitain, soit 119 000 km² sur un total de 550 000, contre 100 000 km² en 1999, ce qui représente une progression de 19 % en dix ans. Le rythme de la croissance urbaine est ainsi plus soutenu qu’au cours des décennies précédentes, proche de celui des années 1950 et 1960. La croissance urbaine se traduit par l’agrandissement d’agglomérations existantes ou par l’apparition de nouvelles villes isolées. […] Aujourd’hui, l’urbanisation du territoire français est essentiellement le produit de l’étalement urbain, c’est-à-dire l’extension des surfaces urbanisées. […]

Cette généralisation du fait urbain a des conséquences majeures pour les territoires et leurs habitants. Elle transforme aussi bien les formes que les paysages. Lyon est un bon exemple de la diversité des espaces urbains à l’intérieur d’une même aire urbaine. L’étalement urbain brouille en effet les frontières traditionnelles de la ville. L’apparition de l’adjectif « périurbain » souligne l’émergence d’un espace mélangeant ville et campagne. D’après Magali Reghezza-Zitt, « La France, une géographie en mouvement »,

La Documentation photographique, n° 8096, 2013


Questions

1. Recopiez deux informations du texte montrant que la population habitant dans les villes augmente. (4 points)

2. Citez une information du texte qui montre que l’étalement urbain concerne 

l’ensemble du territoire national. (3 points)

3. Indiquez une conséquence de l’étalement urbain. (3 points)

4. Expliquez la phrase soulignée. (4 points)

5. Réalisez un schéma et sa légende des différents types d’espaces qui composent une aire urbaine. (6 points)


Retrouvez l'intégralité du sujet sur Studyrama

EXERCICE 1. GÉOGRAPHIE : les aires urbaines françaises. 20 pts.


 1) Les informations se trouvent dans le premier paragraphe ; il faut en recopier les 2ème et 3ème phrases :


- « les villes occupent aujourd’hui (…) 119 000 km², contre 100 000 km² en 1999. » 

- « Le rythme de la croissance urbaine est plus soutenu (= plus fort) qu’au cours des décennies précédentes, [il est] proche de celui des années 1950 et 1960 ». 


2) L’information est fournie par la 2ème phrase du 2ème paragraphe : il est précisé que l’étalement urbain est le principal moteur de l’« urbanisation du territoire français », considéré globalement.


3) L’étalement urbain transforme « les formes et les paysages ». Des connaissances extérieures au texte sont ici attendues ; il fallait réutiliser l’exemple vu en classe. 



 

Pour lire l'intégralité du corrigé, rendez-vous sur le site de Studyrama

 

Questions (20 points)

 

Les réponses aux questions doivent être entièrement rédigées.

Sur le texte littéraire (document A)


1. En vous appuyant sur le premier paragraphe, expliquez la formule du narrateur « Je me sens tout dépaysé » (lignes 3-4). 

(2 points)

Le narrateur ne va à Paris que rarement (le paratexte nous informe qu’il habite désormais à la campagne). La ville, et a fortiori Paris, représente donc le contraire de ce dont il a l’habitude : « dureté du trottoir » s’oppose aux chemins de campagne, « ceux qui vous frôlent » montre le rétrécissement de l’espace dont il est coutumier. Sorti de ses habitudes, il est hors de son « pays », donc dépaysé.


2. a-Quel est ici le sens du mot « entassement » (ligne 13) ? Trouvez un synonyme de ce nom dans les lignes qui précèdent. 


Pour lire la suite du corrigé, rendez-vous sur le site de notre partenaire Studyrama

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter