"Citez un président et son Premier ministre" : les candidats au bac STMG hilares ou vexés face à leur sujet d’histoire-géo

"Citez un président et son Premier ministre" : les candidats au bac STMG hilares ou vexés face à leur sujet d’histoire-géo

"MDR" - Certains disent avoir cru à une blague. "Citez le nom d'un président de la République française et de son Premier ministre", était-il demandé aux lycéens de STMG passant ce mardi matin leur épreuve d'histoire-géographie du bac. Une question qui suscite de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.

On se souvient des pétitions lancées ces dernières années contre des sujets du bac jugés trop difficiles. Ce mardi matin, c’est au contraire la simplicité d’une question de l’épreuve d’histoire-géographie qui suscite un flot de commentaires acerbes chez les candidats de la série technologique STMG. "Citez le nom d'un président de la République française et de son Premier ministre", leur était-il demandé dans leur composition d'histoire. Une "colle" à 1 point qui a fait rire ou laissé beaucoup de lycéens incrédules :

Alors que cette question était accompagnée d'une autre à peine plus difficile sur la guerre froide - Proposez une date pour sa fin et indiquez l’événement qui lui correspond -, certains ont pris ce point presque donné comme un affront :

D'autres ont toutefois avoué avoir séché :

Ceux qui auraient un doute sur les réponses possibles peuvent consulter les corrigés de cette épreuve mis en ligne sur notre site. Et ceux qui auraient eu faux, se consoler en consultant notre article sur les perles relevées par les correcteurs lors des précédentes éditions. Comme celle de ce lycéen qui avait assuré que "la France a connu trois présidents de la république depuis 1946 : Le Général de Gaulle, Sarkozy et François Hollande."

Lire aussi

Retrouvez tous nos articles sur le bac dans notre dossier dédié.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.