Bac 2018 de philosophie : les plus belles perles des précédentes éditions

DirectLCI
INSOLITE - Quoi de mieux pour détendre l'atmosphère que les perles du bac ? Alors que les élèves de terminale planchent sur leur épreuve de philo ce lundi 18 juin, nous vous avons compilé les phrases les plus abracadabrantesques repérées dans les copies ces dernières années.

Pour réussir, ils tentent le tout pour le tout. Face à leur copie de philo, certains élèves trop sûrs d'eux ou au contraire persuadés qu'ils vont droit dans le mur n'hésitent pas à user d'humour. Parfois aussi, cela se fait bien malgré eux. A l’affût, les correcteurs se font chaque année un plaisir de collectionner ces petites phrases. Pour détendre l'ambiance en cette période de bac, nous vous avons compilé les plus belles perles repérées dans les copies ces dernières années en piochant sur les sites Studyrama, Perles du bac, Sujet de bac et dans le livre "Brèves de copies de bac volume 2" des éditions Chiflet&Cie.

Ici, j'essaie désespérément d'utiliser le langage pour vous prouver que je mérite une bonne noteUn candidat

"Après une visite à une expo d’art contemporain, j’ai changé ma perception de ma vie car j’ai compris que l’on pouvait gagner de l’argent avec n’importe quoi."


"N’oublions pas le proverbe : la parole est d’argent mais le silence endort."


"Pour se libérer de sa culture, il faut tout d’abord oublier tout ce que l’on sait. Ainsi nous devenons stupides mais libre, et c’est peut-être mieux comme ça."


"Ô doux souhait ! Je voudrais que mes parents soient indifférents à la vérité quand je leur annoncerai que j’ai raté mon bac."


"La calomnie se répand comme une traînée de poulpes"


"Je pense avoir démontré dans mon exposé qu’à part les masochistes, on vit pour être heureux."

Pour être heureux, on doit parfois tout donner : par exemple, pour avoir le bonheur de passer 4 heures ici, je n'ai pas hésité à affronter les grèves de la SNCFUn candidat

"Des fois, je rencontre des textes où on peut lire des âneries comme ce connais-toi toi-même de je sais plus qui. Comme si on se connaissais pas. C’est comme si on vous demande votre nom et que vous ne savez pas. Ça risque de mal finir et de vous conduire au poste. Conclusion : il vaut mieux savoir qui on est."


"Parfois, il est vrai que l'on se sert du langage comme un outil pour arriver à ses fins : ici, j'essaie désespérément d'utiliser le langage pour vous prouver que je mérite une bonne note."


"Le travail n'est pas toujours révélateur d'un potentiel : par exemple, certains élèves de ma classe n'ont rien fait pendant l'année et ils auront quand même leur bac."


"Je devrais ici citer une référence mais je n'en ai que deux pour tout le devoir, alors je la garde pour plus loin."


"Pour être heureux, on doit parfois tout donner : par exemple, pour avoir le bonheur de passer 4 heures ici, je n'ai pas hésité à affronter les grèves de la SNCF. Comme référence, je pourrais citer la CGT ou le patron de la SNCF, mais dans une copie de philosophie ça ferait un peu tâche."


"Je dois reconnaître que la pornographie en tant qu'œuvre concrète a radicalement changé ma perception des choses."


"Il serait facile d'admettre que le désir est illimité lorsqu'une fille regarde un film avec l'acteur Ryan Gosling. Je vais expliquer ce phénomène dans le prochain paragraphe."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter