Bac 2018 : en Bretagne, les autorités prennent des arrêtés pour éviter les débordements lors des fêtes de la fin des épreuves

DirectLCI
PRÉCAUTIONS - Pour prévenir d'éventuels incidents à la fin des épreuves du bac et lors des résultats, les autorités du Finistère ont décidé de jouer la carte de la prévention ou de la répression.

Pour les élèves de terminale, le bac se termine lundi. Un soulagement pour tous les candidats, qui comptent pour beaucoup, comme chaque année, faire tomber la pression en faisant la fête dès la fin des épreuves. Craignant des débordements et des incidents, notamment sur les plages, les autorités du Finistère ont déjà pris des mesures préventives.


A Brest, la préfecture a comme l’année passée interdit la détention et le transport de boissons alcoolisées sur l’intégralité de la plage du Moulin-Blanc et ses parkings de Brest, Guipavas et Relecq-Kerhuon, mais aussi les parkings du port de plaisance et du Spadium parc, rapporte Ouest-France.


Ces restrictions seront effectives du vendredi 22 juin à 16 h au samedi 23 juin à 7 h, du lundi 25 juin à 16 h au mardi 26 juin à 7 h et du vendredi 6 juillet à 16 h au samedi 7 juillet à 7 h. Soit après la fin des épreuves de vendredi, de lundi et au moment des résultats du bac. "Les forces de l’ordre auront pour consigne de procéder à la mise en œuvre de ces dispositions, aux entrées de la plage", avertit la préfecture.

La gendarmerie de Quimperlé-Concarneau, elle, a choisi la prévention. Elle rappelle, dans un communiqué relayé ce jeudi par Le Télégramme, "la responsabilité de chacun, des partenaires de la gendarmerie, des participants mais surtout des parents qui restent responsables de leurs enfants, même jeunes majeurs".


Les membres des forces de l'ordre avertissent également sur la dangerosité du contexte de ces rassemblements : "jeunesse des participants, alcool, parfois drogue, mer proche, feux de camp, excitation de la fin de l’année scolaire et début des vacances." Ils insistent enfin sur le fait que les feux sur les plages et la consommation d’alcool sur la voie publique sont formellement interdits par des arrêtés municipaux. "Nous comptons sur la vigilance et la bienveillance de tous. Notre jeunesse doit s’amuser et c’est bien normal, mais nous voulons lui éviter tout mal", conclut-elle.

Retrouvez tous nos articles sur le baccalauréat dans notre dossier dédié.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter