Bac 2018 : ce que vous n'aurez pas le droit de faire avec votre calculatrice lors de l'épreuve de maths vendredi

DirectLCI
RÈGLEMENT - La calculatrice est le seul outil "intelligent" autorisé lors de certaines épreuves du baccalauréat. Mais attention, certains usages ne sont pas autorisés en salle d'examen. Sous peine de lourdes sanctions.

La calculatrice est un excellente complice. Si, l’air de rien, elle n’affiche qu’une trentaine de touches et un écran LCD noir et blanc, elle peut garder en mémoire des centaines de formules mathématiques. Bien pratique, vous diront les futurs bacheliers qui comptent sur cet outil pour les épauler lors des épreuves scientifiques, notamment les maths que les trois séries générales passent le vendredi 22 juin. Car jusqu'ici, alléger sa mémoire des formules mathématiques est toléré lors de l’épreuve. Mais alors, y a-t-il des interdits avec une calculatrice pendant les examens ?

Emprunter une calculatrice, consulter sa notice...

Normalement, les calculatrices ne sont pas interdites lors des épreuves scientifiques. Si tel est le cas, cela doit être indiqué sur l’énoncé. En apportant votre machine, veillez surtout à ce que sa batterie soit chargée. Car l’emprunt d’une calculatrice à votre voisin est interdit. Si vous craigniez qu’elle ne défaille pendant l’examen, vous pouvez en revanche en emporter une de secours dans votre sac.


Enfin, avis aux collectionneurs ou maniaques : il est interdit d'être en possession de plus d'une calculatrice lors de l'examen et de consulter sa notice.

Enregistrer son cours dans la mémoire de l'appareil

Il y a quelques mois, en février, l’Education nationale avait annoncé vouloir empêcher l'accès aux données enregistrées dans les calculatrice lors les examens, et ce dès l’édition 2018 du baccalauréat. Elle souhaitait imposer de nouvelles machines disposant d’un mode "examen", permettant uniquement de se servir de la fonction calcul. Mais, craignant que tous les élèves ne soient pas à temps en possession d’une nouvelle machine, elle avait décidé de remettre cette décision à plus tard. 


Enregistrer des données cette année n’est donc pas défendu. Ou du moins pas explicitement par la circulaire 99-186 qui réglemente son utilisation lors des examens. A la seule condition qu’il s’agisse seulement de formules mathématiques, et non du cours entier. 


Et attention à vous car toute personne surprise en train de tricher lors d'un examen peut se voir interdire de le passer pendant cinq ans et risque des sanctions pénales pouvant aller jusqu'à 9.000 euros d’amende.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter