"Je devais travailler un peu plus que les autres" : Alexandre, réfugié syrien, obtient son bac avec la mention très bien

"Je devais travailler un peu plus que les autres" : Alexandre, réfugié syrien, obtient son bac avec la mention très bien
Examens 2019

BELLE HISTOIRE - Alexandre Samaan, réfugié syrien arrivé tout droit de Homs, a décroché son baccalauréat scientifique avec mention très bien. Une réussite qui lui ouvre des portes vers un avenir plus serein. Le jeune homme envisage de devenir neurochirurgien.

Rêver plus grand. Arrivé de Homs, ville de Syrie dévastée, il y a deux ans, à tout juste 16 ans et demi et sans parler un mot de français, Alexandre Samaan a suivi son année de terminale au lycée Marcelin-Berthelot à Toulouse. Cette année, le jeune homme fait partie des 96 bacheliers de l’académie à avoir décroché la mention très bien au baccalauréat scientifique. 17 en SVT, 18 en mathématiques, 19 en physiques… les notes donnent le tournis, mais elles sont le fruit d’une année de travail intense. "Je devais travailler un peu plus que les autres pour rattraper mon retard, pour mon français en tout cas", confie-t-il à nos confrères de France 3 Toulouse. 

Lire aussi

Pourtant, l’aventure française aurait pu prendre un tout autre tournant. Tandis que l’ambassade lui refuse par trois fois sa demande de visa, sa famille décide de l’envoyer seul en Europe illégalement, au moyen d'un passeur, pour y rejoindre son frère déjà installé. "J’ai pris un voyage qui a coûté 15.000 euros juste pour monter dans un camion et rester 45 heures sans manger sans boire et enfermé dans le noir", se souvient Alexandre

C’est l’école de la République, de la réussite- Frédéric Cros, proviseur du lycée Marcelin Berthelot à France 3 Toulouse

Pour le directeur, qui a accepté de lui ouvrir les portes de son établissement, il s'agit d'une belle récompense. "Ils nous rendent beaucoup. Le plaisir qu’on a quand on les voit réussir... là, c’est l’école de la République, de la réussite", s'est-il réjoui. Alexandre Samaan s'est inscrit à la première année commune aux études de santé à Limoges. Son rêve ? Devenir neurochirurgien.  

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent