Résultats du Bac 2017 – Vous êtes recalé ? Dites vous que ça leur est arrivé et qu'ils ont très bien réussi

Résultats du Bac 2017 – Vous êtes recalé ? Dites vous que ça leur est arrivé et qu'ils ont très bien réussi
Examens 2019

PHOTOS - Alors que les candidats de la session 2017 du bac ont découvert ce mercredi matin leurs résultats, LCI revient sur ces personnalité qui n’ont pas eu le précieux diplôme, mais que cela n’a pas empêché de réussir.

1/10

L'un des monstres sacrés du cinéma français n'a pas été diplômé puisqu'il a quitté l'école à l'âge de 13 ans. Ce qui ne l'a pas empêché de faire carrière et d'incarner les plus grands personnages du répertoire...

2/10

Christian Estrosi, le maire de Nice et ancien ministre de l’Industrie, ex-champion de moto, a souvent revendiqué son statut d’autodidacte. Parmi les politiques en activité qui n’ont pas non plus le bac, on peut aussi citer l’ex-candidat à la présidentielle Jean Lassalle ou le patron des députés LR Christian Jacob.

3/10

Animateur, producteur, officier de la Légion d'honneur, fils de médecin... mais pas bachelier ! Au moins, Michel Drucker a-t-il répondu de la meilleure des façons à cette réflexion de son père, titre d’une autobiographie : "Mais qu'est-ce qu'on va faire de toi ?"

4/10

Ses films ont attiré 135 millions de spectateurs dans les salles, mais Alain Delon n'a jamais obtenu le diplôme. Avant de devenir acteur, il avait opté pour un CAP charcuterie.

5/10

Étonnant pour une des plus belles plumes de la chanson française. Georges Brassens devait être nul en maths...

6/10

LE ministre de la Culture par excellence, mais aussi Prix Goncourt et enterré au Panthéon. Et André Malraux, autodidacte, n'a pas eu besoin du bac pour avoir une vie absolument extraordinaire.

7/10

Lors de cette édition 2017 du bac, des lycéens l’ont confondu avec le philosophe Michel Foucault dont ils devaient analyser un texte. Mais le présentateur de "Qui veut gagner des millions ?" n'a pas son bac.

8/10

L'auteur de la série des "Rougon-Macquart" n'a pas échoué une, mais deux fois aux épreuves. Ce ne fut pas un problème, car Émile Zola avait décidé dès la sixième qu'il serait écrivain, et rien d'autre. Et pour ça, pas besoin de diplôme, le talent suffit.

9/10

Ancien président de l'Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel, écrivain, Jean-Louis Debré a laissé tomber le lycée à cause d'un tassement des vertèbres. Mais il a ensuite pu obtenir une capacité en droit et ainsi poursuivre des études et lancer sa carrière.

10/10

L'ancien Premier ministre Pierre Bérégovoy a dû quitter l'école à 16 ans à cause de son père gravement malade. Il a ensuite passé des CAP, est entré à la SNCF et a commencé à militer pour la SFIO. C'est par ce biais qu'il a gravi les échelons jusqu'à Matignon.

Et aussi

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent