À 13 ans, il se tue en direct sur Instagram en jouant avec un revolver

FAITS DIVERS

DRAME - Malachi Hemphil, un adolescent américain de 13 ans, a été retrouvé mort dans sa chambre par sa mère, en Georgie. Il était en direct sur Instagram et jouait avec un pistolet. Selon sa mère, l'adolescent aurait voulu montrer que son pistolet était chargé avant que le coup de feu ne parte.

Un adolescent américain de 13 ans est mort, lundi soir, alors qu'il jouait avec une arme à feu en direct sur Instagram Live, dans la ville de Forest Park, en banlieue d'Atlanta, rapportent plusieurs médias locaux. Sa mère, Shaniqua Stephens, a raconté avoir entendu une détonation dans la chambre de son fils, Malachi Hemphil, avant de le découvrir gravement blessé à la tête. Il est mort peu après, à l'hôpital. 

Selon la mère, Malachi ne s'est pas suicidé mais a appuyé accidentellement sur la gâchette alors que le pistolet était chargé. Sur la chaîne locale 11ALive, elle a aussi expliqué qu'un des spectateurs a demandé à Malachi pourquoi son pistolet n'était pas chargé. "Il a mis le chargeur dans le pistolet, c'est là que le coup est parti", a-t-elle affirmé.

"J'ai entendu un gros 'boum', je ne pouvais pas dire si c'était un coup de feu ou autre chose", a ajouté la mère de Malachi, qui a couru vers la chambre de son fils. "Nous avons ouvert la porte et l'avons trouvé allongé dans une mare de sang. Ma fille a crié et dit 'Maman, éteins son téléphone !' Alors que je regardais son téléphone, j'ai vu qu'il était sur Instagram Live", a-t-elle poursuivi.

Lire aussi

Plusieurs de ses amis regardaient le live quand le drame est survenu. Certains se sont rués vers la maison de Malachi après qu'il se soit tiré dessus. "Il y avait 40 ou 50 enfants dehors", explique la mère. Alors qu'une enquête a été ouverte, de nombreuses bougies ont été allumées près du domicile familial. 

Après l'accident, la police de Forest Park a diffusé un message de prévention à l'attention des parents : "C'est un événement abominable pour les parents, les enfants, et la police. Nous demandons aux parents de parler à leurs enfants des dangers des armes à feu. Ce ne sont pas des jouets."

Lire et commenter