A Molenbeek, Mohamed Abrini et le tireur présumé du Thalys étaient... voisins

A Molenbeek, Mohamed Abrini et le tireur présumé du Thalys étaient... voisins

FAITS DIVERS
DirectLCI
REPAIRE – La commune bruxelloise de Molenbeek n’en finit plus de livrer ses secrets. Ce jeudi 26 novembre, on apprend que Mohamed Abrini, suspect des attentats de Paris, fut un temps le voisin de Ayoub El Khazzani, le tireur du Thalys.

Voilà douze jours qu’elle vit sous les regards du monde entier. La commune bruxelloise de Molenbeek, depuis les attentats du 13 novembre, est présentée comme un véritable vivier de djihadistes. Une rue, en particulier, attire aujourd’hui notre attention. Point d’attache de Mohamed Abrini, suspecté d’avoir prêté main forte à Salah Abdeslam dans la préparation des attaques parisiennes, la rue Ransfort fut aussi le QG d’un certain... Ayoub El Khazzani, arrêté le 21 août entre Amsterdam et Paris alors qu’il s’apprêtait à commettre un attentat à bord d’un Thalys.

Tout se passe au niveau du numéro 3. Là où s’étale aujourd’hui la façade rouge et noire d’un snack figurait, il y a quelques mois encore, la société Tamimi. Un salon de coiffure pour hommes auquel était associé jusqu’en décembre 2014 Mohamed Abrini, actuellement sous le coup d’un mandat d’arrêt européen et international. A droite de l’établissement, une porte beige. Comme l’ont repéré nos confrères de la presse belge , il s’agit là du domicile d’Oumaima El Khazzani, la sœur du tireur du Thalys.

EN SAVOIR +
>> Le chauffeur présumé de Salah Abdeslam "transpire l'innocence"
>> Mohamed Abrini : de petit commerçant à djihadiste fugitif
 

En bas de la rue, la mosquée Loqman

Et c’est précisément dans cet appartement, administrativement situé au 60, chaussée de Gand, que s’est préparé l’attentat raté du train. Car malgré les affirmations du suspect qui prétendait avoir trouvé ses armes dans un parc, l’enquête a démontré par la suite que son arsenal a en fait été gardé bien au chaud, à cette adresse. C’est également depuis le domicile de sa sœur qu’il a rejoint, en métro, la gare du Midi pour embarquer à bord du Thalys.

Plus bas dans la rue Ransfort, au numéro 24, se trouve la mosquée Loqman. Connue pour abriter des fidèles radicalisés, elle était aussi assidument fréquentée par le tireur présumé du Thalys Ayoud El Khazzani, aujourd’hui mis en examen pour tentatives d’assassinats, association de malfaiteurs et détention d’armes, le tout en relation avec une entreprise terroriste. Sa soeur, de son côté, a été relâchée après avoir été auditionnée par les enquêteurs. Est-ce aussi dans cet établissement que se retrouvaient Abdelhamid Abaaoud, les frères Abdeslam et Mohamed Abrini ? L’enquête le dira, mais cette accumulation de coïncidences laisse perplexe.

EN SAVOIR + 
>> Suivez avec nous les événements en direct
>> Belgique : une liste de suspects dès le mois de juin 2015 >> Attentats du 13 novembre : qui sont les suspects de Bruxelles ? >> "Le Juif n'est pas là" : l'intriguant SMS envoyé au troisième suspect de Bruxelles
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter