Abaaoud n'était pas seul dans le métro le soir des attentats

Abaaoud n'était pas seul dans le métro le soir des attentats

DirectLCI
ENQUÊTE – D'après les images de vidéosurveillance, Abdhelhamid Abaaoud a pris le métro à la station Croix-de-Chavaux avant de ressortir à Nation, non loin de l'endroit où Brahim Abdeslam s'est fait exploser. Et au cours de ce périple parisien le soir des attentats, il n'était pas seul...

L'itinéraire parisien d'Abdelhamid Abaaoud commence à se préciser. La semaine dernière, les enquêteurs découvraient que le djihadiste belgo-marocain, coordinateur présumé des attentats de Paris, avait été filmé par les caméras de la RATP le soir des attaques à la station Croix-de-Chavaux à Montreuil. A quelques mètres seulement du lieu où la Seat noire, utilisée par le "commando des terrasses", avait été abandonnée.

Ce mardi, Le Parisien vient ajouter une information troublante à ce périple : Abdelhamid Abaaoud n'était pas tout seul dans le métro. Il aurait été discrètement accompagné par un autre individu, situé à quelques mètres de lui, afin de "ne pas attirer l'attention" des enquêteurs, explique une source au journal.

Un autre individu filmé derrière lui

Les deux hommes ont ainsi été filmés s'engouffrant dans la ligne 9 à la station Croix-de-Chavaux avant de ressortir à Nation. "En se retrouvant là, il n'était qu'à quelques dizaines de mètres du (café) Comptoir Voltaire, dans lequel Brahim Abdeslam a déclenché sa ceinture d'explosifs", poursuit cette source. Mais pourquoi les deux hommes sont-ils remontés à la surface alors que le kamikaze était, selon le déroulé des événements, déjà mort et le quartier probablement bouclé par les forces de l'ordre ? Brahim Abdeslam aurait en effet actionné sa ceinture d'explosifs aux alentours de 21h40. La réponse n'est pour l'heure pas élucidée.

Des analyses sont en cours pour savoir si l'homme filmé aux côtés d'Abdelhamid Abaaoud, tué dans l'assaut du Raid à Saint-Denis mercredi, est le kamikaze qui s'est fait exploser dans l'appartement au cours de cette opération. L'état du corps rend l'identification difficile. Le parquet de Paris, qui doit tenir une conférence de presse à 18h30, devrait confirmer ou non cette information. 

EN SAVOIR + 
>>  Retrouvez notre dossier sur les attentats à Paris 
>> La rocambolesque fuite de Salah Abdeslam
>> L'identité des terroristes présumés
>>  Hasna Ait Boulahcen, de cheffe d'entreprise à kamikaze présumée
>>  Le corps d'Abdelhamid Abaaoui identifié grâce à ses empreintes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter