Accident à Millas : une troisième hypothèse pour expliquer la collision ?

ENQUÊTE - Barrières levées ou abaissées ? Alors que les versions s'opposent, un témoignage fait état d'une nouvelle hypothèse pour expliquer la collision mortelle de Millas. Les barrières du passage à niveau se seraient fermées au moment même où le bus scolaire passait sur les voies.

Les barrières au coeur de l'enquête. Moins de 48 heures après l'accident mortel entre un TER et un bus scolaire survenu jeudi sur un passage à niveau à Millas, près de Perpignan, les enquêteurs qui planchent sur la collision cherchent encore à en comprendre l'origine. Des tests de toxicologie et d'alcoolémie, effectués sur la conductrice du bus et sur celui du TER, se sont révélés négatifs et la vitesse excessive de l'un ou de l'autre a été rapidement exclue. 

Alors que la chauffeur de l'autocar aurait affirmé au gérant de l'entreprise de transport pour laquelle elle travaillait que "rien n'interdisait" de s'engager sur le passage à niveau, des témoignages sont allés à l'encontre de cette déclaration. Le procureur de la République de Marseille a indiqué vendredi soir lors d'une conférence de presse que la majorité d'entre eux n'étaient "pas concordants" avec les propos de la conductrice du bus et évoquaient des "barrières fermées". 

En vidéo

Accident à Millas : ce que l'on sait ce samedi matin

Mais à quel moment les barrières se sont-elles fermées ? C'est à cette question que doivent répondre les enquêteurs pour définir les responsabilités dans l'accident. Selon l'envoyé spécial de LCI sur place, une troisième hypothèse est à l'étude. Le bus scolaire n'aurait pas forcé le passage à niveau. Un témoin de la collision aurait indiqué que les barrières se sont fermées lorsque l'autocar était déjà engagé sur les voies. Le train arrivant à une vitesse de 70 km/h, le choc n'aurait pu être évité.


Ce samedi matin, le bilan provisoire faisait état toujours de 5 morts, de 6 blessés en situation d'urgence absolue, et 10 personnes en situation d'urgence relative. Toutes les victimes, originaires de Saint-Féliu-d'Avall, ont été identifiées.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Collision mortelle entre un train et un bus scolaire à Millas

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter