Mort d'un enfant dans un accident d'ascenseur à Argenteuil : un rapport pointe des défaillances techniques

DirectLCI
ENQUÊTE - Selon Le Parisien et France 3, un premier rapport fait état d'un "flexible hydraulique désolidarisé du raccord de la tête de vérin" concernant la chute de la cabine d'ascenseur dans laquelle un enfant de 4 ans est mort le 8 juin à Argenteuil. La famille a porté plainte contre les sociétés d'ascenseurs et le centre commercial.

L'appareil était-il bien entretenu ? Deux semaines après la mort d'un garçon de 4 ans dans un accident d'ascenseur survenu le 8 juin 2018 dans un centre commercial d'Argenteuil, dans le Val-d'Oise, l'avocat de sa famille a porté plainte ce mercredi 20 juin 2018 contre les sociétés d’ascenseurs ThyssenKrupp et Schindler France ainsi que contre le directeur du centre commercial, selon les informations du Parisien

Il les met en cause pour "homicide involontaire", "mise en danger de la vie d'autrui" et "dissimulation de preuves et modification de l’état des lieux d’un délit". Il reproche notamment  à la direction de l'établissement d'avoir récupéré le dernier carnet d’entretien de l’ascenseur auprès du poste de sécurité après l'accident

Un problème technique déjà survenu en 2015 ?

L'avocat s'appuie sur les constatations d'un expert en ascenseurs mandaté par la justice le jour du drame. Le spécialiste aurait écrit, dans un rapport mentionné par Le Parisien et par France 3, avoir "constaté que le flexible hydraulique était désolidarisé du raccord de la tête de vérin [...] Cela pourrait expliquer la dérive de la cabine en descente par un manque de pression au niveau du vérin". En clair,  l'expert pointe des défaillances techniques qui pourraient expliquer la chute de la cabine.  

En vidéo

"On est très choqués" : un témoin raconte l'accident d'ascenseur

En outre, selon les deux médias, un autre ascensoriste a spontanément apporté son témoignage aux enquêteurs pour leur signaler qu'une défaillance similaire avait déjà eu lieu sur un ascenseur du centre commercial en 2015. La cabine, vide à ce moment là, était alors tombée sans faire de blessé. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter