Accident de car à Rochefort : un an après, la Charente-Maritime rend hommage aux six adolescents décédés

Accident de car à Rochefort : un an après, la Charente-Maritime rend hommage aux six adolescents décédés

DRAME - Le 11 février 2016, un camion-benne roulant avec l'une de ses ridelles ouverte heurtait un autocar à Rochefort (Charente-Maritime), le cisaillant littéralement et tuant sur le coup six adolescents qui se trouvaient à bord. Un hommage a eu lieu samedi matin.

C’était il y a un an, déjà. Un dramatique accident. Le 11 février 2016, un camion-benne, qui roulait avec l'une de ses ridelles ouverte, avait heurté un autocar à Rochefort (Charente-Maritime). Il l’avait littéralement cisaillé et tué sur le coup six adolescents qui se trouvaient à bord. Ce samedi, date anniversaire, des dizaines d'habitants se sont retrouvés sur l'avenue William-Ponty, où avait eu l'accident. 

Pour rendre hommage, six gros ballons blanc, portant chacun le nom d'une des victimes, ont été lâchés dans le ciel. Le maire de Rochefort, Hervé Blanché, a lu un court texte, et un chêne du souvenir a été planté. A son pied, une plaque en mémoire de l'accident.  Il n’y aura en revanche pas de stèle sur le lieu même de l’accident, car cet axe est amené à disparaître dans quelques années. "Le port de commerce, qu'il longe, va être réaménagé et les quais seront élargis. Ce serait un sacrilège de poser une stèle vouée à disparaître", a expliqué le maire, Hervé Blanché. Familles et amis des victimes étaient venus en nombre se recueillir. 

La douleur encore trop vive pour les familles

Le 11 février, l'autocar assurant la liaison entre l'île d'Oléron et la commune de Surgères, à environ 25 km de Rochefort, croise vers 07h15 la route d'un camion-benne de la société de BTP Eiffage. Pour une raison encore indéterminée, le camion de 13 tonnes circule avec sa ridelle latérale (paroi métallique maintenant en place le chargement) ouverte à 90 degrés. Il fait encore nuit, il pleut et le chauffeur du car n'aurait aperçu qu'au dernier moment la ridelle ouverte : le choc fait exploser son pare-brise, stoppant l'autocar qui poursuit malgré tout sa course sous l'effet de l'inertie. Le montant de la benne cisaille littéralement le car dans sa longueur, tuant six des quinze adolescents qui se trouvaient à bord, cinq lycéens et un collégien.

La douleur est encore vive, chez les familles, qui sont pour la plupart incapables de faire face aux suites de l’accident. "Nous avons adressé des offres d'indemnisation à chacune d'entre elles, mais nous n'avons eu qu'un seul retour, de la part d'un avocat, pour nous dire que c'était encore trop tôt pour elles", résume Bertrand Lotte, le directeur des règlements de l'assureur d'Eiffage, SMA BTP. Les avocats des familles ont tous refusé de s'exprimer. "Mes clients tiennent à leur sérénité, alors que celle-ci est de plus en plus fragile à l'approche du 11 février", a tout juste lâché Me Céline Tixier. "Mais ils ne cherchent pas un bouc émissaire. Ils veulent connaître toutes les responsabilités", souligne-t-elle.

Les investigations toujours en cours

L'instruction n'est pas close et les investigations se poursuivent, "notamment sur tout ce qui est antérieur à la prise du camion par le chauffeur, pour savoir si l'engin avait un problème technique", dévoile une source proche de l'enquête.  A l'époque, le parquet avait en effet souligné que la ridelle du camion s'ouvre en principe "totalement", et non pas à 90 degrés, "une position inhabituelle et dangereuse". Mis en examen pour homicides et blessures involontaires et laissé libre sous contrôle judiciaire, le chauffeur du camion, aujourd'hui âgé de 24 ans, avait pour sa part affirmé avoir signalé à sa hiérarchie une "fuite hydraulique" sur un vérin de la ridelle.

Pour autant, les premières investigations n'ont mis en évidence aucun dysfonctionnement de ce dispositif. "On se dirige plutôt vers l'erreur humaine", estime une source proche de l'enquête. 

Lire aussi

En vidéo

VIDEO. Accident mortel à Rochefort : "Le bus passe devant chez nous tous les matins", l'émotion de parents d'élèves

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

Traitement anti-Covid : la pilule Paxlovid de Pfizer autorisée par la Haute Autorité de santé

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

États-Unis : un homme retrouvé mort entouré de plus d'une centaine de serpents

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.