Accident de manège à Narbonne : la sécurité de l'attraction avait été confiée à un SDF

Accident de manège à Narbonne : la sécurité de l'attraction avait été confiée à un SDF

FAIT DIVERS - Le président du club de rugby de Perpignan, François Rivière, a été gravement blessé vendredi après avoir été éjecté d'un manège à la foire de Narbonne. Le couple gérant l'attraction aurait embauché la veille un SDF pour s'occuper des vérifications techniques qui n'auraient visiblement pas été correctement faites.

Le terrible accident s'était produit vendredi à la foire de Narbonne. Le président du club de rugby de Perpignan (pro D2), François Rivière, avait été grièvement blessé après avoir été éjecté d'un manège. Le quinquagénaire, qui était en famille au moment du drame, avait assisté un peu plus tôt aux obsèques de sa mère. Pour rendre hommage à celle qui avait l'habitude d'emmener ses proches à la foire pour les fêtes de fin d'année, il était monté sur le "Shanghaï Express", une chenille à grande vitesse, relate L'Indépendant.

Sous la violence du choc, l'homme qui avait pris les commandes du club perpignanais en 2013 avait été transporté inconscient à l'hôpital de Montpellier. Gravement blessé à la tête et à la cage thoracique et maintenu dans le coma par les médecins, son état de santé a été stabilisé samedi. Son pronostic vital reste toutefois réservé.

Vérification défaillante ?

Le parquet, cité par France 3 , avait d'abord démenti l'hypothèse d'un malaise qui aurait pu provoquer son expulsion. L'enquête semble désormais s'orienter vers la piste d'une négligence. L'Indépendant explique en effet que le couple gérant le manège avait la veille embauché, sans le déclarer, un SDF. Vendredi après-midi, il devait s'occuper des vérifications de sécurité nécessaires avant chaque tour. Au moment des faits, un pan de la veste de la victime se serait coincé sous la barre de protection du compartiment, censée retenir les passagers, empêchant la fermeture complète du système. Le manège aurait démarré sans que personne ne s'aperçoive du drame qui se tramait.

Le gérant, sa femme et l'employé non déclaré ont été placés en garde à vue dans le cadre de l'information judiciaire ouverte pour "blessures involontaires" et "travail dissimulé". Le manège a été fermé administrativement et un expert doit se rendre mardi sur place.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : "Il n'impacte pas le profil de la vague que nous connaissons"

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.