Accident en Moselle : seul survivant, le père ne pourra pas assister aux obsèques de sa femme et de ses enfants

Accident en Moselle : seul survivant, le père ne pourra pas assister aux obsèques de sa femme et de ses enfants

FAIT DIVERS – Une mère de famille et ses trois enfants, qui résidaient à Bitche, ont trouvé la mort dimanche soir dans un accident de la route survenu sur une route départementale entre Philippsbourg et Éguelshardt. Seul rescapé, le père, toujours hospitalisé, ne pourra assister aux obsèques de sa famille.

Les investigations se poursuivent pour déterminer les circonstances exactes du terrible accident qui a fait quatre morts dimanche soir en Moselle. A 21H55, un couple d’origine franco-turque et ses trois enfants regagnaient Bitche après avoir assisté à un mariage en Alsace.  Sur la route départementale 662, entre Philippsbourg et Éguelshardt, la voiture conduite par le père de famille, 39 ans, a fait une embardée dans un virage et s’est retrouvée en travers de la route.  Elle a alors été percutée par un autre véhicule qui arrivait en sens inverse. La mère, âgée de 34 ans, et les trois enfants âgés de 5, 11 et 15 ans sont morts sur le coup. Le père, qui a eu notamment des côtes cassées et un poumon perforé,  a été conduit à l’hôpital de Hautepierre, à Strasbourg. 

"Il est toujours hospitalisé mais son pronostic vital n’est plus engagé.Son état de santé n’a pas encore permis de l’entendre" précise Laurent Sadler, commandant de la compagnie de gendarmes de Sarreguemines, joint ce mardi par LCI. Les corps de la maman et des trois enfants ont été restitués à la famille. "Comme le veut la religion de la famille, les victimes vont être enterrées très  vite. Elles partiront pour la Turquie très prochainement. Malheureusement, le père ne pourra pas assister aux obsèques pour raisons médicales", poursuit le commandant. 

Les ceintures étaient-elles attachées ?

Lundi soir, au lendemain de la tragédie , nos confrères de France Bleu révélaient que "les trois enfants morts dans l’accident ne portaient pas la ceinture". "D’après les premiers éléments de l’enquête, tout laisse en effet à supposer que les petits, contrairement aux parents, n’avaient pas accroché leur ceinture. Mais cela reste à confirmer, commente Laurent Sadler. Quand les pompiers sont arrivés sur place, effectivement, ils ne l’avaient pas. Des témoins parvenus très vite sur place vont être auditionnés pour que nous obtenions la certitude qu’ils n’ont pas tenté de dégager les enfants". La gendarmerie précise par ailleurs qu’il n’y avait pas de réhausseur dans le véhicule alors que cet accessoire est obligatoire pour un enfant de 5 ans.

Le conducteur de l'autre voiture, âgé de 73 ans, a, lui, été légèrement blessé. Il a été transporté à l’hôpital d’Haguenau. "Les résultats des dépistages concernant l’alcoolémie et les stupéfiants sont négatifs. Ce monsieur rentrait tranquillement chez lui à Strasbourg quand le drame s’est produit… ". Les résultats des analyses effectuées sur le père de famille montrent quant à eux qu'"il n’avait consommé ni drogue, ni alcool",  fait savoir Laurent Sadler à LCI.  Et d'ajouter : "L’enquête doit maintenant suivre son cours. Nous ignorons la vitesse à laquelle circulait le père. Il avait plu dans l’après-midi, la chaussée de cette route départementale sinueuse était glissante, l’excès n’est pas du tout avéré. Les précisions viendront sans doute au moment de son audition". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

EN DIRECT - Covid-19 : Marlène Schiappa positive, elle se place à l'isolement

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.