Accident de canyoning en Corse : le corps de la 5e victime a été retrouvé

Accident de canyoning en Corse : le corps de la 5e victime a été retrouvé

DRAME - Cinq personnes, dont une enfant, ont péri dans l'après-midi du mercredi 1er août en Corse, après avoir été emportées par une rivière en crue alors qu'elles pratiquaient le canyoning. Le corps d'une randonneuse de 22 ans a été retrouvée jeudi matin.

Drame en Corse ce mercredi après-midi : cinq personnes qui pratiquaient le canyoning, dont une enfant, ont trouvé la mort, emportées par une crue qui a inondé un canyon réputé pour être l'un des plus beaux de l'île. Deux autres randonneurs ont pu être sauvés. Extrêmement choqués, ils ont été pris en charge par une cellule psychologique.

Le corps sans vie de la cinquième victime, une femme de 22 ans, a été retrouvé jeudi en fin de matinée, a indiqué le procureur d'Ajaccio, Eric Bouillard. Les autres victimes sont une fillette de 7 ans et son père, un jeune homme de 26 ans et le guide, âgé de 36 ans.

Au total, c'est un groupe de 12 personnes -des touristes français venus du continent- accompagnées d'un guide de la société Alticanyon qui avait entamé la descente du canyon de Zoicu à Soccia. Mais "au fur et à mesure des difficultés, ce groupe va perdre des personnes : d'abord deux puis quatre, laissant sept personnes (ndlr : six randonneurs et le guide) continuer la descente jusqu'au dernier échappatoire, (...) une descente en rappel au moment où une vague va les surprendre", a détaillé le procureur mercredi soir.

En vidéo

Accident de canyoning en Corse : les explications du procureur

"Vague de trois mètres"

"Cette vague, décrite comme importante -on parle de trois mètres-, va les submerger et les emporter", a ajouté le procureur, précisant que deux autres groupes avaient fait demi-tour "compte tenu des conditions orageuses qui arrivaient" sur la zone. "L'une des guides" de ces groupes qui ont rebroussé chemin "va revenir vers le groupe en difficulté et va lancer une corde", permettant ainsi à deux des sept personnes emportées de sortir de l'eau : un homme de 40 ans et son fils de 16 ans.

Trois hélicoptères ont été déployés -les Dragons 2A et 2B de la sécurité civile ainsi que l'hélicoptère de la gendarmerie- et de nombreux pompiers ont été mobilisés pour participer aux opérations de secours pour retrouver la personne disparue. En raison des "eaux très tumultueuses", elles avaient été suspendues dans la nuit de mercredi à jeudi.

Jeudi, le procureur a précisé que le guide d'Alticanyon avait fait l'objet de 2 contrôles de la part de la gendarmerie, dont un le lundi qui précède le drame, mais qu'il "était en règle". Lors du premier contrôle en 2016, les gendarmes lui avaient demandé de s'équiper d'un moyen de communication, ce qu'il avait fait. Lors du second, il lui a été demandé de changer ses baudriers, "ce qu'il a fait immédiatement", a précisé Eric Bouillard. 

En vidéo

Accident de canyoning en Corse : un pompier raconte

Enquête pour homicide involontaire

Une enquête pour homicide involontaire a été confiée à la gendarmerie. Le drame est survenu alors que le département de la Corse du Sud était placé en vigilance jaune au risque d'orages et que des pluies diluviennes s'étaient abattues sur Soccia de manière soudaine dans l'après-midi. La justice devra également déterminer si la seconde partie du canyon, plus technique, était interdite aux enfants de moins de 13 ans, a précisé le procureur.

Le Zoicu est un ruisseau qui donne son nom au canyon très prisé pour ces activités d'eau vive. C'est également un affluent de la rivière Guagno. Avec quatre  morts, cet accident de canyoning est l'un des plus meurtriers en France depuis 1990, selon un bilan de l'AFP. Auparavant, un drame du cirque de Salazie, à La Réunion en mars 2010 avait fait quatre victimes. Le 16 juin 2011, trois personnes, dont un guide professionnel, avaient aussi perdu la vie dans un torrent en Savoie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le cap des 10.000 personnes hospitalisées se rapproche, 1749 patients en soins critiques

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Covid-19 : pourquoi l'OMS a-t-elle nommé le nouveau variant "Omicron" ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.