Accusations de viol et de harcèlement chez les pompiers de Paris : "Pas de corporatisme si les faits sont avérés"

Accusations de viol et de harcèlement chez les pompiers de Paris : "Pas de corporatisme si les faits sont avérés"

JUSTICE - Interrogé ce samedi par Le Monde sur trois cas d'agressions sexuelles présumées au sein de la bridade des sapeurs-pompiers de Paris, leur général Jean-Claude Gallet a reconnu que les faits étaient "établis" dans deux de ces affaires. "Les horreurs, je ne veux pas les nier", a-t-il affirmé, en rappelant que d'autres pompiers sont aussi poursuivis dans un dossier concernant une victime.

Il ne "nie pas les cas de harcèlement et d'humiliation à la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP)". Des faits qu'il juge "inacceptables". Jean-Claude Gallet, général de la BSPP, a réagi ce samedi auprès du Monde sur trois cas d'agressions sexuelles présumées désormais aux mains de la justice, qui mène l'enquête. Deux d'entre elles concernent la caserne de Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine. En mars, une jeune femme pompier a porté plainte pour des agressions sexuelles commises, selon elle, par deux de ses supérieurs hiérarchiques. Ce même mois, une autre jeune femme a déposé plainte pour des faits présumés d'agression et harcèlement sexuels qui auraient été perpétrés en début d'année.

"Pour les deux affaires de Boulogne, l'enquête de commandement vient d'être terminée. On l'a remise à la justice. Les faits sont établis et il n'est pas question d'être ambigu", déclare Jean-Claude Gallet au Monde, ajoutant qu'il s'exprimerait "plus clairement une fois que l'enquête judiciaire aura avancé". Il assure également que "les militaires concernés ont été immédiatement sanctionnés". Le quotidien précise qu'une troisième enquête préliminaire pour viol a été ouverte au parquet de Créteil, dans le Val-de-Marne, dans un troisième dossier. 

Lire aussi

Un "cours en ligne pour sensibiliser sur le harcèlement sexuel et moral, les risques encourus" bientôt mis en place

"Les dernières affaires nous montrent qu'il y a encore du chemin à parcourir", reconnaît Jean-Claude Gallet, évoquant la création d'un "cours en ligne pour sensibiliser sur le harcèlement sexuel et moral, les risques encourus". Le général de la BSPP se dit "convaincu" que quand les femmes, qui constituent 3% des effectifs seulement, grimperont dans la hiérarchie, "90% des problèmes de harcèlement, de négation de l'autre, d'humiliation seront traités". "Je ne ferai pas preuve de corporatisme si les faits sont avérés", martèle-t-il au sujet d'une autre affaire remontant à 2009 et 2010 et impliquant trois pompiers, mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur une personne de moins de 15 ans.

Les parents d'une collégienne, sujette aux crises de tétanie et de spasmophilie, avaient déposé plainte lorsque la mère avait découvert que les pompiers qui intervenaient régulièrement au domicile avaient "fait de [s] a fille leur objet sexuel".  Le juge d'instruction devrait rendre son ordonnance de renvoi ou de non-lieu d'ici fin septembre sur l'enquête qui a été bouclée en juin, a indiqué une source proche du dossier à l'AFP.  "C'est un cas plus grave car c'est à l'encontre d'une victime", estime-t-il. "Les horreurs, je ne veux pas les nier. C'est un fléau, c'est inadmissible, on les prend à bras-le-corps", assure-t-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : une "course contre la montre" est engagée contre le variant Omicron, prévient Ursula von der Leyen

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.