Meurtre d'Alexia Daval : "de nombreux indices" retrouvés sur la scène de crime

Meurtre d'Alexia Daval : "de nombreux indices" retrouvés sur la scène de crime

ENQUETE - Selon l'avocat du mari d'Alexia Daval qui a eu accès au dossier, de nombreux indices ont pu être relevés sur la scène de crime. Laissant espérer un dénouement rapide de l'affaire.

Un mois après le meurtre d’Alexia Daval, l’enquête progresse. C’est en tout cas ce qu’affirme l’avocat du mari de la jeune femme dont le corps avait été retrouvé le 30 octobre dans un bois près de Gray (Haute-Saône). "Il est évident qu'avec les nombreux indices retrouvés sur place, on va obtenir des preuves scientifiques importantes, comme des traces d'ADN ou des empreintes", a ainsi indiqué à l’AFP Me Randall Schwerdorffer. 

Selon le conseil de Jonathan Daval, qui a eu accès au dossier, "c'est rare (sur une telle scène, ndlr) de laisser autant de choses exploitables aux enquêteurs". Dans ce genre d’affaire, le ou les meurtriers "nettoie(nt) la scène de crime. (...) En l’état, ce n’est pas le sentiment qu’on a quand on voit les photos", a-t-il précisé mardi matin sur RTL, ayant bon espoir que les enquêteurs interpellent un ou des suspects avant la fin de l’année. 

Toute l'info sur

Meurtre d'Alexia : Jonathann Daval condamné

L'heure du décès connue

Alexia Daval, 29 ans, avait quitté sa maison le samedi 28 octobre vers 9h30, selon son mari. A 12h25, inquiet de ne pas la voir rentrer, il avait donné l’alerte. Le corps calciné de la jeune femme, dissimulé sous des branchages, sera découvert deux jours après. Pour Me Schwerdorffer, le rapport d’autopsie est "concluant". La "cause du décès", "ce qui s’était a priori passé en terme criminel" et s’il y a eu "atteinte sexuelle" seraient désormais connus. Autre élément que connaîtraient les enquêteurs, l’heure du décès de la jeune femme. Un élément précieux qui a été déterminé après l’analyse du bol alimentaire, à savoir le dernier repas ingéré par la victime. 

Lire aussi

S’il n’a pas souhaité préciser ces éléments afin de ne pas nuire à l’enquête, l’avocat a répondu que cela "ne modifie pas la position de Jonathan Daval dans le dossier". Des rumeurs avaient visé le mari de la victime quant à son implication dans l’affaire. Son avocat était alors monté au créneau pour défendre son client.  "Il n’a pas l’intention de réagir, ça l’a abasourdi. Ça n’a pas provoqué plus de colère que cela, il était juste désabusé. C’est toujours très difficile de se battre contre une rumeur", a commenté son conseil au micro de la radio. Aujourd’hui, il évoque un jeune homme "extrêmement abattu", "en très grande souffrance morale" et qui n’attend qu’une chose : "qu’on interpelle enfin l’auteur" qui a enlevé la vie à sa femme. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

Lire et commenter