Affaire Alexia Daval : les aveux de Jonathann "ne collent pas à la réalité", selon l’avocat des parents

DOUTES - Dans un entretien à Ouest France, Me Jean-Marc Florand, avocat des parents d’Alexia Daval, estime que les aveux de Jonathann Daval, qui a reconnu avoir tué sa femme, ne sont pas complets et "ne collent pas à la réalité" des faits.

Une semaine après avoir finalement craqué devant les enquêteurs, Jonathann Daval a reconnu avoir étranglé son épouse Alexia lors d’une dispute. S’il a expliqué avoir ensuite recouvert le corps dans un drap et l’avoir déposé en forêt, il a nié avoir brûlé son cadavre. Mais tous ses aveux ne collent pas, explique Me Jean-Marc Florand, avocat des parents de la victime.


"Cette affaire, pour moi, sort de l’ordinaire", souligne Me Florand au quotidien, s’attendant à ne pas être "au bout de nos surprises." Car pour lui comme ses clients, plusieurs éléments dans les déclarations de Jonathann ne correspondent pas. "(Il) adorait sa femme. Ce n’est pas un homme violent. Sa personnalité pose forcément question. Ce Jonathann meurtrier, personne ne le connaît", explique-t-il. Et de s’interroger sur "la véracité de ces aveux qui, pour partie, ne collent pas à la réalité".

"Un nouveau Jonathann calculateur et violent"

Ancien avocat de Patrick Dils dans l’affaire de Montigny-lès-Metz et du meurtre de deux garçons, il sait qu’il faut rester prudent. "Jonathann a peut-être avoué ce qu’on voulait entendre de lui. Je ne doute pas qu’il soit dans le générique, mais à quelle place ?", s’interroge-t-il. "A-t-il bénéficié d’un complice ou d’un coauteur ? La qualification de meurtre sur conjoint va-t-elle se transformer en assassinat, en raison d’une préméditation ?"

En vidéo

Affaire Alexia Daval : retour sur trois mois d’enquête

Pour lui, le suicide d’un trentenaire retrouvé une balle dans la tête à Esmoulins près de Gray (Haute-Saône), là où s’est déroulé le meurtre d’Alexia Daval, interroge et il va demander au procureur de la République de Vesoul un prélèvement d’ADN de la victime. Cela pourrait peut-être permettre de lever le voile ou non sur l’ADN non identifié retrouvé près du corps d’Alexia. "Y a-t-il un lien entre ce suicide et la mort d’Alexia ? Parfois, le hasard est redoutable. Dans une commune de 140 habitants, où il ne s’est rien passé depuis la venue de Louis XIV, avoir deux morts violentes à quelques centaines de mètres de distance, c’est surprenant", conclut-il.


L’avocat évoque des doutes autour de ce suicide, sur le fait que l’homme a pratiquement le même âge que Jonathann Daval qui a passé sa jeunesse à Esmoulins. "Jonathann Daval n’a pas encore avoué avoir brûlé le corps de sa femme. Qui l’a fait alors ?", se demande Me Florand. Il explique que les parents d’Alexia ont été traumatisés par les rebondissements de l’affaire et ne comprennent pas comment leur gendre a pu passer à l’acte. "C’est un nouveau Jonathann, calculateur et violent, l’homme le plus détesté des Français aujourd’hui, que les parents découvrent…", raconte l’avocat. Avant de conclure : "On a tous besoin de connaître la vérité !"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter