Meurtre d'Alexia : l'avocat de la famille Daval évoque "une bagarre et des coups"

FAITS DIVERS
FUITES - De nouveaux éléments concernant les circonstances de la mort d'Alexia Daval viennent mettre à mal la nouvelle version du mari, Jonathann. Selon une information de RTL, l'autopsie a révélé cinq fractures au crâne. Pour l'avocat de la famille, la thèse du principal suspect ne colle pas.

L’avocat de la famille d’Alexia Daval en dévoile un peu plus sur les circonstances de la mort de la jeune femme, espérant démonter l’accusation de Jonathann. Lors d’une conférence de presse ce jeudi, Me Jean-Marc Florand avait déjà indiqué que la victime avait "été tuée par une ou deux personnes, avec une grande violence et une rage considérable". La strangulation ne serait donc que "la fin de l'épisode mortifère", intervenant après "de graves violences". Impossible selon lui qu’Alexia ait été tuée par son propre frère, Grégory Gay, alors qu’il tentait de la maîtriser pendant une crise d’hystérie, comme le laisse entendre le principal suspect.

En vidéo

Qui est Jonathann Daval, le mari et meurtrier présumé d'Alexia Daval ?

5 fractures du crâne, occasionnées par des coups de poings

Ce vendredi matin, Me Florand enfonce le clou. Interviewé sur RMC, il a indiqué qu’"Alexia a subi de graves violences physiques non sexuelles avant de finir étranglée et carbonisée. (…) Il y a forcément eu une bagarre et des coups portés". Et d’ajouter : "Déjà pour étrangler quelqu’un, c’est long et cela dure plusieurs minutes. Vous voyez devant vous les yeux de la personne qui vous supplie d’arrêter. Il faut beaucoup de rage, de violence et de haine".


Selon RTL, les médecins légistes ont décelé "5 fractures du crâne sur le jeune femme, occasionnées par des coups de poings". Des données qui laissent douter de la crédibilité des aveux du mari d’Alexia Daval.

En vidéo

L'avocat de la famille Daval sur la santé mentale de Jonathann

"Traits pervers" et "manipulation"

"Ou (Jonathan Daval) n'assume pas, ou il est dingue, ou ce n'est pas lui", estime l’avocat de la famille. Comme pour appuyer ses propos, des éléments d’une première expertise psychologique ont fuité dans la presse ce jeudi. Elle pointe des "traits pervers" chez le mari d’Alexia, capable de "manipulation". Des fuites encore une fois bien ciblées, selon l’avocat de Jonathann, qui se dit consterné : "Le problème, c'est qu'il est fait état de conclusions qui sont partiellement erronées et incomplètes, d'une expertise qui n'est pas définitive et qui peut faire l'objet d'une demande de contre-expertise. "

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter