Affaire Bamberski : la peine du bourreau de Kalinka suspendue pour raisons médicales, le parquet fait appel

DirectLCI
JUSTICE - Condamné à quinze ans de réclusion criminelle en 2011 pour la mort de sa belle-fille Kalinka Bamberski, Dieter Krombach pourrait sortir de prison sous conditions. Le tribunal de Melun a accepté ce lundi de suspendre sa peine pour raison médicale. Mais le parquet a fait appel de cette décision.

Dieter Krombach, 82 ans, pourrait bientôt sortir de sa prison de Melun. Le tribunal d'application des peines de la ville a en effet accepté lundi 12 décembre de suspendre sa détention, sous conditions, en raison de son état de santé. L'homme avait été condamné en 2011 à quinze ans de réclusion criminelle pour avoir tué sa belle-fille Kalinka Bamberski, il y a maintenant plus de trente ans.


Mais le parquet ne l'entend pas de cette oreille et a annoncé avoir fait appel de cette décision. "Ces conditions ne nous paraissent pas très sûres juridiquement", a expliqué la procureur, Béatrice Angelelli, à l'AFP.


Si la suspension de peine était confirmée, l'ancien cardiologue devra encore trouver une place dans un Etablissement d'hébergement pour personnes âgées (Ehpad) en France ou en Allemagne, où il habitait lors des faits. S'il franchit la frontière, "les autorités allemandes devront reconnaître et exécuter" la décision de la justice française, avait précisé le parquet à l'AFP.


Selon une source proche du dossier qui s'est confié à l'AFP, l'homme souffrirait d'une "pathologie cardio-vasculaire qui évolue en aggravation", ce qui menacerait son "pronostic vital". En octobre, un collège d'experts a estimé que son état de santé était "durablement incompatible avec le maintien en détention dans les conditions ordinaires", selon cette même source.

André Bamberski a saluté comme "une excellente nouvelle" l'appel du parquet. Le père de Kalinka avait jugé la décision de suspendre la peine de Dieter Krombach comme une véritable "injustice", "scandaleuse et ahurissante". "Cette procédure, c'est de la pure comédie", estimait-il au micro de RTL ce lundi. Le docteur Krombach a demandé à être transféré en Allemagne chez sa fille. Et j'ai eu, par des voies officieuses, la copie du rapport médical du mois d'avril 2016, qui pour moi était un torchon".


En 1982, le corps de sa fille de 14 ans avait été retrouvé au domicile du médecin en Bavière, dans le sud de l'Allemagne. Si les autorités allemandes avaient décidé d'abandonner les poursuites à son encontre, la justice française l'avait elle condamné en 1995 par coutumace, c'est à dire en son absence.

Le père de la victime s'était alors lancé à sa recherche. Après l'avoir suivi malgré ses nombreux déménagements et en engageant un détective privé, il avait finalement organisé son enlèvement en 2009. Dieter Krombach avait alors été retrouvé bâillonné et ligoté sur un trottoir de Mulhouse.


Deux ans plus tard, la justice française le condamnait à 15 ans de prison pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Il avait déjà été condamné en 1997 en Allemagne à deux ans de prison avec sursis pour avoir violé une patiente de 16 ans. André Bamberski avait quant à lui écopé en 2014 à un an avec sursis pour l'enlèvement du médecin.

Lire aussi

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter