Affaire Grégory : "Je ne l’ai pas battue", le père de Murielle Bolle donne sa version des faits

FAITS DIVERS

DROIT DE RÉPONSE – Accusé par un cousin d’avoir frappé sa fille, Lucien, le père de Murielle Bolle se défend de tout acte violent dans une interview accordée à "Paris Match". Il explique que ce soir-là, ils se sont simplement "expliqués".

Alors que plusieurs témoignages l'accablent, Lucien Bolle, le père de Murielle, contre-attaque. "Ah non, non, non! Je ne l'ai pas battue!, affirme-t-il à nos confrères de Paris Match ce lundi. On s'est expliqué, mais c'est tout." Plusieurs personnes, dont celui d’un cousin de la famille, prétendaient pourtant que la jeune fille, alors âgée de 15 ans, avait été brutalisée par ses parents et sa sœur-Marie-Ange, le soir du 5 novembre 1984. 

C'est ce témoignage surprise qui a remis les enquêteurs sur la piste de celle qui à l'époque, n'était qu'une adolescente.  "Je peux vous dire que Murielle s’est fait démonter, je veux dire qu'elle a été frappée par plusieurs personnes, elle a pris une sacrée volée. Ca m’attriste encore aujourd’hui", a raconté ce cousin au Parisien.

Voir aussi

Murielle Bolle avait mis en cause son beau-frère, Bernard Laroche, dans l’enlèvement du petite Grégory Villemain, qui avait ensuite été inculpé. Mais très vite, le 6 novembre 1984, elle s’était rétractée en expliquant que les gendarmes lui avaient forcé la main. Mise en examen depuis vendredi dans cette affaire, Murielle Bolle n’est pas revenue sur cette déclaration. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter