Affaire Grégory : Murielle Bolle entendue sur des faits de "complicité d'assassinat", selon avocat

ENQUÊTE - Murielle Bolle, 48 ans, témoin clé dans l'enquête sur la mort de Grégory Villemin, 4 ans, en 1984, a été interpellée mercredi à son domicile de Granges-sur-Vologne (Vosges). Alors âgée de 15 ans à l'époque des faits, avait affirmé avoir vu son beau-frère, Bernard Laroche, emmener l'enfant dans sa voiture, puis elle s'était rétractée.

Les gendarmes sont arrivés à son domicile à 11h00 à bord de sept véhicules, ont constaté sur place des journalistes de l'AFP. Elle a été aussitôt placée en garde à vue, a-t-on précisé de source proche du dossier. Les véhicules ont quitté la maison dix-huit minutes plus tard. A l'époque âgée de 15 ans, Murielle Bolle avait affirmé avoir vu son beau-frère, Bernard Laroche, emmener l'enfant dans sa voiture, puis elle s'était rétractée. Selon son avocat, elle a été entendue aujourd'hui sur des faits de "complicité d'assassinat". 

Les époux Jacob libérés mais toujours mis en examen pour l'enlèvement et la séquestration du petit Grégory, suivis de sa mort

Bernard Laroche, premier suspecté dans cette affaire, avait été interpellé puis remis en liberté en 1985, avant d'être tué par le père de Grégory, Jean-Marie Villemin, son cousin. Les soupçons de la justice s'étaient alors reportés sur la mère de Grégory, définitivement innocentée au début des années 1990.


En juin, après un spectaculaire rebondissement dans cette enquête de plus de trente ans, deux nouvelles personnes ont été mises en examen pour l'enlèvement et la séquestration du petit Grégory, suivis de sa mort : Marcel et Jacqueline Jacob, 72 ans, grand-oncle et grand-tante de Grégory. Interpellés, placés quatre jours en détention, ils résident depuis une semaine dans des endroits séparés, tenus au plus strict secret, placés sous contrôle judiciaire.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Grégory

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter