Affaire Kardashian : 200.000 euros retrouvés en liquide, mais toujours pas de bijou

FAITS DIVERS

Toute L'info sur

Kim Kardashian braquée à Paris

SUITES - L'enquête se poursuit à Paris, après l'arrestation de 17 personnes soupçonnées d'avoir eu un rôle plus ou un moins éloigné dans l'agression et le vol de la célébrité.

De nouveaux éléments sont apparus dans le cadre des investigations menées par la police, au lendemain de l'interpellation, lundi 9 avril, de 17 personnes, membres du réseau qui a organisé, plus ou moins directement, le braquage avec violences dont a été victime Kim Kardashian, au début du mois d'octobre 2016, alors qu'elle séjournait à Paris.

Pris en charge par la brigade de répression du banditisme, les 17 suspects étaient toujours en garde à vue dans la soirée du mardi 10 octobre. Selon nos informations, deux hommes sont soupçonnés d'être à l'origine du "tuyau" qui a permis au gang de braquer la star de la télévision : Michaël et Gary M., deux frères âgés respectivement de 40 et 27 ans, qui ont servi de chauffeurs à Kim Kardashian, aussi bien pendant la "fashion week" d'octobre que lors de plusieurs passages à Paris.

Lire aussi

Une audition de Kardashian à New York

Par ailleurs, es policiers ont, durant leurs perquisitions, retrouvé un peu plus de 200.000 euros en liquide, ainsi qu'un pistolet-mitrailleur et du matériel de filature souvent utilisé par les voyous. On parle là, notamment, de "trackers" et de brouilleurs de balise. Rien, en revanche, sur les bijoux dont a été destituée Kim Kardashian, notamment une bague à quatre millions de dollars et un coffret de bijoux évalué à cinq millions d'euros.

Enfin, une des deux juges d'instruction parisiennes chargées de l'affaire doit décoller pour New York afin d'aditionner la starlette. Un voyage qui aura lieu une fois les mises en examen prononcées.

Lire aussi

Et aussi

Lire et commenter