Affaire Lelandais : deux familles portent plainte en Savoie

Affaire Lelandais : deux familles portent plainte en Savoie

DISPARITION - Les familles de deux hommes disparus en Savoie ont porté plainte pour que soit réexaminées ces affaires après que Nordahl Lelandais a reconnu avoir tué la petite Maëlys.

Il a avoué avoir tué la petite Maëlys, mais son nom est désormais cité dans plusieurs affaires criminelles de disparition. Les familles de deux hommes qui avaient disparu après un festival de musique électronique en Savoie en 2011 et 2012, ont porté plainte vendredi 2 mars auprès du parquet d'Albertville afin que ces disparitions soient réexaminées à l'aune du dossier Nordahl Lelandais.

Cet ancien maître-chien de 35 ans a reconnu mi-février avoir tué "involontairement" la petite Maëlys, rencontrée lors d'un mariage en Isère fin août. L'ancien miliitaire est également mis en examen et incarcéré pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer, 23 ans, dont sa famille n'avait plus eu de nouvelles après une soirée en boîte de nuit à Chambéry en avril alors qu'il tentait de regagner sa caserne en stop. 

Toute l'info sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Lire aussi

Une cellule pour enquêter sur le parcours de Nordahl Lelandais

Deux plaintes pour "enlèvement et séquestration" avec constitution de parties civiles ont donc été déposées par les familles de Jean-Christophe Morin, 22 ans à l'époque, et Ahmed Hamadou, 45 ans. Les deux hommes ont disparu après avoir participé à un festival qui se tenait en septembre au Fort de Tamié, le premier en 2011 et le second en 2012, a déclaré à l'AFP Me Didier Seban, l’avocat des deux familles, confirmant une information du quotidien Le Parisien.

Lire aussi

Une cellule de coordination, baptisée Ariane, a été créée en janvier au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise, afin de détecter d'éventuels recoupements entre "le parcours de vie" de Nordahl Lelandais et des disparitions et crimes non élucidés. Interrogé sur des liens directs ou indirects de Nordahl Lelandais avec les disparus, Me Seban a répondu sans plus de détails : "Il y a des éléments".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.