Affaire Maëlys : l'avocat des parents de l'enfant "ulcéré" par le silence de Nordahl Lelandais

FAITS DIVERS
DirectLCI
RÉACTION - Nordahl Lelandais, qui a avoué la semaine dernière avoir tué "involontairement" la petite Maëlys, a été une nouvelle fois entendu par les juges d'instruction. Une audition très attendue pour la famille de l'enfant qui ne sait toujours pas comment la fillette est morte. Mais ce jeudi, le suspect a refusé de s'expliquer. De quoi provoquer la colère de l'avocat des parents de l'enfant.

C'est un sentiment de colère qui prédomine jeudi soir. "Je suis ulcéré par l'attitude du mis en cause qui refuse de s'expliquer quant aux circonstances de la mort de l'enfant", commente Fabien Rajon, l'avocat des parents de Maëlys. La famille attendait beaucoup de l'audition de Nordahl Lelandais quelques heures plus tôt et qui s'est finalement achevée en moins de trente minutes face au refus de l'intéressé de répondre aux questions des juges d'instruction. 


Il y a huit jours, acculé par un élément accablant - le sang de la fillette retrouvé dans le coffre de son véhicule -, l'ancien maître-chiens de 35 ans avait fini par balbutier des débuts d'aveux : il avait tué Maëlys "involontairement" dans la nuit du 26 au 27 août lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) et avait laissé son corps sur un terrain escarpé de Savoie. Sur ses indications, les enquêteurs avaient retrouvé les restes de la dépouille. Mais Nordahl Lelandais n'avait rien dit des circonstances de sa mort laissant les proches de l'enfant avec leurs terribles questionnements.   

"La thèse accidentelle ne convainc personne"

Jeudi matin, le suspect a été extrait de l’hôpital psychiatrique du Vinatier où il avait été hospitalisé suite à des crises d'angoisse après ses aveux pour être conduit au palais de justice de Grenoble. Mais l'audition a été écourtée, Nordahl Lelandais refusant de répondre aux questions des magistrats selon une source judiciaire à LCI. "Il n’a pas refusé de parler. C’est plus compliqué que ça", nuance auprès de LCI son défenseur Alain Jakubowicz sans vouloir en dévoiler davantage.  


"La thèse accidentelle ne convainc personne et visiblement pas le mis en cause lui-même, qui s'avère incapable de donner la moindre explication à ce sujet. Ce nouveau silence constitue une injure manifeste faite aux proches de la jeune victime", s'agace de son côté Me Rajon. 


En l'absence d'explications, les expertises se poursuivent pour tenter de faire parler la scène de découverte du corps. Des analyses qui prendront du temps. Des semaines voire des mois durant lesquels Nordahl Lelandais "ne parlera pas", estime une source proche du dossier qui pense que l'homme joue la montre en "attendant de voir". 

En vidéo

Les parents d'Arthur Noyer interpellent à nouveau Nordahl Lelandais

Nordahl Lelandais est également mis en cause depuis le mois de décembre dans l'assassinat du militaire Arthur Noyer, en avril 2017, près de Chambéry. Là aussi, les proches espèrent plus que son silence. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter