Affaire Maëlys : les deux chiens policiers qui ont inspecté la voiture du suspect victimes de vomissements

INTOXICATION - Les deux chiens policiers qui ont fouillé la voiture de Nordhal L., le principal suspect, quelques jours après la disparition de la petite fille auraient été intoxiqués et pris de vomissements juste après leur intervention.

C'est un nouvel élément troublant. Selon Le Parisien, les deux bergers malinois du service d'odorologie de la police nationale, sollicités pour fouiller la voiture du suspect de l'affaire Maëlys, ont été intoxiqués et pris de vomissements peu après leur intervention. 


Le quotidien affirme que les deux chiens du service central d'identité judiciaire d'Ecully (Rhône) ont été empoisonnés par le détergent utilisé par Nordhal L. dans son véhicule le 27 août dernier.  L'homme avait été filmé à une station-service en train de nettoyer avec acharnement sa voiture pendant près de 2h17. Il a expliqué qu'il devait la vendre quelques jours plus tard et qu'il voulait donc qu'elle soit très propre.

En vidéo

Affaire Maëlys : le point sur l'enquête

D'importants moyens mobilisés pour la retrouver

Les parents de la petite Maëlys ont demandé jeudi, lors d'une déclaration à la presse, à l'homme de 34 ans suspecté d'avoir enlevé  leur fille de "révéler ce qu'il sait". Les parents de la fillette de 9 ans, qui s'exprimaient publiquement pour la première fois depuis le début de l'affaire, tenaient à lancer "un appel à la vérité", selon leur avocat Fabien Rajon, présent à leurs côtés.


Maëlys a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère), où elle assistait à un mariage avec ses parents. D'importants moyens ont été depuis mobilisés pour la retrouver, sans succès.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys : le dénouement après 6 mois d'enquête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter