Lelandais a parlé aux juges : "Il va être très compliqué pour lui de défendre la thèse de l'homicide involontaire"

FAITS DIVERS
ENQUÊTE - Nordahl Lelandais a été entendu ce lundi à Grenoble sur les circonstances de la mort de Maëlys. Selon le parquet, il a commencé à "fournir des explications" aux juges d'instruction, contrairement à sa précédente audition. "Il va être très compliqué pour lui de défendre la thèse de l'homicide involontaire", a ajouté une source proche de l'enquête.

Nordahl Lelandais a été entendu pendant plusieurs heures ce lundi au tribunal de Grenoble par les magistrats en charge de l’enquête sur l’enlèvement et le meurtre de Maëlys Araujo, 9 ans, le 27 août 2017. La dernière fois que l’ancien militaire de 35 ans a parlé aux enquêteurs, c’était le 14 février dernier, lorsqu’il avait demandé à prendre la parole et avait avoué "avoir tué involontairement" Maëlys. Il avait de nouveau été convoqué le 22 février mais avait fait valoir son droit au silence, l'audition n'avait alors duré qu'une dizaine de minutes.


Le suspect a, cette fois, décidé de 'fournir des explications", selon le parquet, sur les circonstances de la mort de la petite fille, et sur sa consultation d’images pédopornographiques, le jour du meurtre et le lendemain, comme l'a révélé Le Parisien. "Nordahl Lelandais fournit des explications qui sont les siennes", a déclaré à l'AFP le parquet en début d'après-midi, avant la fin de l'audition. "Il faut les réserver aux parents de la victime et les confronter au dossier." Les trois juges d'instruction "ont encore un certain nombre de questions à lui poser. Cela peut durer jusqu'à ce qu'il en ait marre. S'il veut parler, il faut d'abord l'écouter. Il fait ses déclarations, on verra après ce qui correspond au dossier ou ce qui s'en éloigne", avait poursuivi le parquet.

Il va être très compliqué pour lui de défendre la thèse de l'homicide involontaireSource proche du dossier

Au vu des nouveaux éléments, il "va être très compliqué pour (le suspect) de défendre la thèse de l'homicide involontaire" a confié à l'AFP une source proche du dossier,  même s'il fait preuve d'une "capacité d'adaptation" aux nouvelles pièces versées au dossier.


Nordahl Lelandais est hospitalisé depuis le 16 février dans une unité spécialisée dépendant du centre psychiatrique du Vinatier à Bron (Rhône). Il avait  a été extrait de sa cellule lundi matin pour rejoindre le palais de justice de Grenoble où il avait été rejoint par son avocat Alain Jakubowicz, accompagné de deux collaborateurs, qui s'étaient gardés de toute déclaration aux médias présents pour cette seconde audition depuis ses aveux.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter