Affaire Maëlys : l'expertise du corps révèle qu'"aucun élément n’a permis d’établir qu’il y a eu viol sur l’enfant"

FAIT DIVERS - Les dernières expertises du corps de la fillette de 9 ans ne montrent aucun élément pouvant laisser supposer un viol.

C’est un élément qui conforte la version du suspect. Trois mois après la découverte du corps de Maëlys, qui avait disparu pendant un mariage fin août 2017 à Pont-de-Beauvoisin en Isère, les médecins légistes et les experts de l’IRCGN ont rendu leurs conclusions. Ils ont travaillé pendant trois mois sur le squelette et les habits de Maëlys. Des examens minutieux.


Et ce qu’ils ont trouvé ne contredit pas la version de Nordahl Lelandais : au regard des expertises, aucun élément ne permet d’établir que Nordhal Lelandais ait violé la petite Maëlys. Une information dévoilée par RTL, confirmée sur LCI. "Aucun élément n’a permis d’établir qu’il y a eu viol sur l’enfant", précise une source à LCI. 

"Pas d'autre lésion"

"Ils ont constaté une fracture de la mâchoire de la fillette ante-mortem, provoquée par un ou plusieurs coups violents", indique RTL. Ce sont sans doute ces coups qui sont l'origine de la mort de Maëlys. "Il n'y a en revanche pas d'autre lésion, pas d'autre fracture ou fissure, malgré une expertise très minutieuse des ossements et du crâne." 


Ces éléments qui peuvent aller dans le sens de la version de Nordhal Lelandais, qui a toujours nié avoir violé la fillette. Il assure l'avoir frappée au visage alors qu'elle paniquait dans sa voiture, provoquant son évanouissement et son décès, et s'être débarrassé de son corps en montagne, près du village de Saint-Franc (Savoie). Les vêtements de Maëlys ne montrent d'ailleurs aucune trace d’ADN ou de sperme.


Ces analyses ne signifient pas pour autant que l'hypothèse d'un viol est totalement exclue. Le travail des experts a en effet été très compliqué, en raison de l'état très dégradé dans lequel le corps de l'enfant a été retrouvé six mois après sa disparition. 

En vidéo

Meurtres de Maëlys et Arthur Noyer : Nordahl Lelandais livre sa version des faits

La dépouille du corps de Maëlys vient d'être rendue à ses parents, pour son enterrement, samedi. Les funérailles ont lieu, près de trois mois après la découverte du corps de la fillette, à la Tour-du-Pin, dans l’Isère, une ville où ses parents, aujourd’hui installés dans le Jura, ont gardé beaucoup d’attaches. La cérémonie sera publique, et a lieu à partir de 14 h 30. Des centaines d’anonymes devraient être présents. Ils sont invités à venir avec une fleur blanche à la main.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter