Affaire Morandini : les Inrocks publient de nouvelles révélations

Affaire Morandini : les Inrocks publient de nouvelles révélations

POLEMIQUE – Et de deux. A seulement quelques minutes de la conférence de presse où Jean-Marc Morandini entendait se défendre, l’hebdomadaire les Inrocks a publié une nouvelle enquête sur l’animateur. Et s’est notamment entretenu avec un garçon mineur.

C’est ce qu’on appelle avoir le sens du timing. 16h20 : les Inrocks publient sur leur site Internet une nouvelle enquête sur Jean-Marc Morandini, une semaine après ses révélations sur des pratiques douteuses de l’animateur. 16h20, soit dix minutes… avant la conférence de presse organisée par Jean-Marc Morandini lui-même, dans un hôtel de Boulogne-Billancourt, pour s’exprimer sur l’affaire.

Nouveau coup dur pour l'animateur : dans cet article (accessible ICI , en payant), la journaliste met en doute la crédibilité du seul comédien de la série à le défendre depuis l’éclatement de l’affaire. Un certain Matthieu, qui, selon l’article, connaît très bien l’homme de télévision puisque, sur son Facebook, il pose à ses côtés, accompagné de Kévin Vatant, le rédacteur en chef du site de Morandini.

EN SAVOIR + >>  Ce que contient l'enquête des "Inrocks" sur Jean-Marc Morandini Messages avec un mineur

L’hebdomadaire précise qu’au moment du tournage de la websérie "Les Faucons", le 12 septembre 2015, ce comédien était… mineur, et sans autorisation parentale.
Les Inrocks rapportent également avoir reçu de nombreux témoignages suite à leurs révélations de la semaine dernière. Comme si la boîte de Pandore avait été ouverte. La journaliste a ainsi recueilli le témoignage d’un garçon qui, en 2012, avait 15 ans, et a échangé des messages privés sur Twitter avec l’animateur, dans le cadre d’un casting. Les captures d’écran donnent le ton de cet échange :

Auprès des Inrocks, le jeune homme s'étonne : "Tout le monde sait qu'il fait ça mais personne ne dit rien, Morandini est tout-puissant", déplore-t-il, espérant que son histoire ne "restera pas lettre morte".

Un peu plus tôt dans la journée, Metronews vous rapportait que l’association "La Voix de l’Enfant" souhaitait se constituer partie civile dans cette affaire. Ce qui ne sera possible qu’une fois que des plaintes auront été déposées. Selon nos informations, trois acteurs de la websérie devraient le faire, la semaine prochaine.

EN SAVOIR + >>  Affaire Morandini : La Voix de l’Enfant veut se constituer partie civile

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

Lire et commenter