Affaire Nordahl Lelandais : les enquêteurs se penchent sur une autre disparition

JUSTICE - Plusieurs familles de personnes disparues dans la région Auvergne-Rône-Alpes se réunissent, jeudi 1er février, pour comparer les éléments de leurs dossiers. Parmi elles, les proches de Malik Boutvillain, disparu en 2012 : le parquet de Grenoble a décidé d'ouvrir une enquête sur sa curieuse volatilisation.

Les charges pesant sur Nordahl Lelandais vont-elles encore s'alourdir ? Il est bien trop tôt pour le dire, mais celui qui est déjà mis en examen pour "séquestration et meurtre" dans l'affaire Maëlys et "assassinat" dans le cadre de la disparition du caporal Arthur Noyer, va voir une nouvelle enquête s'ouvrir à son sujet.


En effet, selon les informations de nos confrères du Parisien, le parquet de Grenoble va procéder à des vérifications pour déterminer si Nordahl Lelandais est impliqué dans une autre affaire de disparition remontant à 2012, à Echirolles, en Isère, à 60 kilomètres environ de la commune de Pont-de-Beauvoisin, où a disparu la petite Maëlys.

Il est parti faire son footing, on ne l'a jamais revuDalila, soeur de Malik Boutvillain

Dans le cadre d'un rassemblement de plusieurs familles de personnes disparues, qui se réunissent ce jeudi afin de comparer les éléments de leurs dossiers, les proches de Malik Boutvillain, disparu en mai 2012 à l'âge de 32 ans, dans la banlieue de Grenoble, retrouvent l'espoir de comprendre un jour ce qui a pu se passer. 


"Mon frère, qui s'était séparé de sa copine, était revenu vivre chez ma mère à Echirolles. Il venait de trouver un emploi. Il devait commencer à travailler le 7 mai, raconte Dalila au Parisien. Le 6 mai, il est parti faire son footing, sans son téléphone, sans ses papiers, sans argent. Et on ne l'a jamais revu. On est allés signaler sa disparition à la police. Mais il n'y a jamais eu de recherches. Les policiers nous ont même demandé de faire l'enquête de voisinage nous-mêmes!"

Une cellule d'enquête spéciale

Badra, la mère de Malik, explique quant à elle : "Jusqu'à présents, on était seuls. Et impuissants. Je me pose beaucoup de questions sur Nordahl Lelandais. Il y a une certaine proximité géographique. Il a très bien pu venir dans la région de Grenoble. Il faut examiner cette piste. Si c'est un prédateur, un serial killer comme certains le disent, c'est terrible de penser que mon fils a pu se retrouver entre ses griffes. On veut savoir, On attend donc beaucoup de la justice."

L'enquête, pour l'heure, est toujours menée par une cellule spéciale ouverte à la gendarmerie. C'est une équipe de dix hommes qui est chargée d'examiner tous les liens entre le mis en examen et d'autres disparitions inquiétantes dans la région. Ils examinent par ailleurs de possibles recoupements entre les activités de Nordahl Lelandais et la volatilisation de Lucas Tronche, dans le Gard, en mai 2015.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter